Jeux asiatiques : scolarisation mais le marathonien Soh est absent ; les footballeuses font leurs débuts


SINGAPOUR – Le Conseil national olympique de Singapour (SNOC) a annoncé lundi 18 avril qu’il enverrait le plus grand contingent d’athlètes de la République pour les Jeux asiatiques à la prochaine édition du 10 au 25 septembre à Hangzhou, en Chine.

Un total de 382 athlètes dans 29 sports ont été sélectionnés par un comité de sélection dirigé par le président du SNOC, Tan Chuan-Jin. Le comité s’est réuni lundi pour examiner les candidatures.

Le nageur Joseph Schooling sera à Hangzhou pour défendre ses deux médailles d’or du 50 m et du 100 m papillon. Il sera rejoint par son compatriote olympien Quah Zheng Wen, avec le duo pour voir sa première action au niveau asiatique après s’être enrôlé pour le service national après les Jeux olympiques de Tokyo en août dernier.

Les équipes masculine et féminine de football ont également reçu le feu vert, cette approbation marquant une étape importante pour les femmes, qui se rendront à leur première Asiad.

Les Lionnes participeront à leur première campagne des SEA Games à Hanoï le mois prochain pour la première fois en près de 20 ans, après avoir pataugé dans la nature sauvage internationale pendant une grande partie de cette période.

Le SNOC a également approuvé des places pour les équipes masculines et féminines de rugby à sept et de water-polo, qui rongent leur frein pour avoir l’opportunité de concourir au niveau international, après que les deux sports n’aient pas été inclus dans le programme des SEA Games.

Douglas Danapal, responsable des communications de la Singapore Rugby Union (SRU), a déclaré que l’association était « extrêmement reconnaissante », notant que c’était la première fois que des équipes masculines et féminines étaient sélectionnées pour les Jeux asiatiques.

Il a ajouté: « J’espère que c’est le début d’un jour où une équipe de la World Rugby Sevens Series jouera au Sports Hub, avec le public local qui nous encourage. »

Malgré le nombre record d’athlètes sélectionnés, il n’y avait pas de place pour le marathonien Soh Rui Yong, qui a réécrit son record national avec un effort de 2 h 22 min 59 s en décembre et a franchi la référence de 2 h 23 min 42 s pour les Jeux asiatiques.

Soh, 30 ans, visait à devenir le premier Singapourien à participer au marathon des Jeux asiatiques.

Il avait également atteint le temps de qualification pour l’épreuve de 10 000 m avec une course de 31: 28,67 en novembre dernier, qui est confortablement passée sous les 31: 44,14 requis.

Cependant, des différends avec le SNOC, qui a contesté ses « normes et qualités non liées à la performance telles que l’attitude et le comportement », ont signifié qu’il a vu sa nomination rejetée pour les SEA Games 2019 et à venir, et maintenant les Jeux asiatiques aussi. .

Quelques jours après avoir été exclu des SEA Games de Hanoi, Soh a écrit des excuses au SNOC sur ses plateformes de médias sociaux dans le but de « résoudre nos différends et d’avancer dans le meilleur intérêt des sports de Singapour ».

En réponse aux questions de ST sur l’omission de Soh, un porte-parole du SNOC a déclaré: « Nous n’avons pas encore trouvé de preuves satisfaisantes pour démontrer le changement de comportement et de conduite de Soh Rui Yong (depuis la réunion de sélection des SEA Games de Hanoi) qui lui permettrait de répondre aux non – normes de performance requises. »

Le porte-parole a ajouté que le SNOC et le Singapore Sport Institute ont eu des conversations avec Singapore Athletics (SA) sur les nominations qu’ils ont proposées pour les grands Jeux, et ont demandé des éclaircissements à SA sur l’application de leur code de conduite et leur prise en compte dans la nomination. athlètes pour les Jeux.

Laisser un commentaire