Îles Salomon : des corps découverts dans un immeuble incendié


La police de Honiara a confirmé que trois corps avaient été retrouvés dans l’un des bâtiments incendiés de Chinatown.

Mercredi, une manifestation appelant à la démission du Premier ministre des Salomon, Manasseh Sogavare, s’est soldée par des troubles majeurs et trois jours d’émeutes.

Une équipe médico-légale de la police est sur le terrain et des enquêtes sont en cours.

Un porte-parole a déclaré qu’ils n’avaient pas encore confirmé l’identité des corps.

Des rapports locaux indiquent que les restes sont ceux de certains des pilleurs piégés à l’intérieur du bâtiment.

La plupart des émeutes et des pillages ont eu lieu à Chinatown, et notre correspondant là-bas a déclaré que seuls six bâtiments étaient encore debout.

La Nouvelle-Zélande n’a pas l’intention d’évacuer ses citoyens

La Nouvelle-Zélande n’a pas l’intention d’évacuer ses citoyens des troubles dans les îles Salomon, Honiara.

Une manifestation mercredi appelant à la démission du Premier ministre des Îles Salomon, Manasseh Sogavare, a dégénéré en troubles majeurs que la police locale n’a pas été en mesure de contenir.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Commerce a déclaré vendredi soir que le haut-commissariat à Honiara prodiguait des conseils de sécurité aux Néo-Zélandais aux Îles Salomon.

Cela inclut de suivre les instructions des autorités locales.

Un véhicule de police traverse le quartier chinois de Honiara aux Îles Salomon le 26 novembre 2021, après un troisième jour de violence qui a vu le domicile du Premier ministre être attaqué et des pans de la ville réduits en ruines fumantes

Un véhicule de police traverse le quartier chinois de Honiara aux Îles Salomon le 26 novembre 2021, après un troisième jour de violence qui a vu le domicile du Premier ministre être attaqué et des pans de la ville réduits en ruines fumantes
Photo: (Photo de CHARLEY PIRINGI / AFP)

Le porte-parole a déclaré que tous les Néo-Zélandais des Salomon qui ne se sont pas inscrits à Safe Travel sont invités à le faire dès que possible.

Il y a 43 Néo-Zélandais enregistrés sur SafeTravel, tous se trouvant à Honiara.

Les Néo-Zélandais des Îles Salomon sont également invités à faire preuve de prudence et à rester où ils sont s’ils peuvent le faire en toute sécurité, a déclaré un porte-parole du MFAT dans un communiqué.

« Depuis le 19 mars 2020, nous avons conseillé à tous les Néo-Zélandais de ne pas voyager à l’étranger », a déclaré le porte-parole.

Aucune demande d’aide du gouvernement des Salomon – NZ

Auparavant, le ministre néo-zélandais du Commerce, David Parker, avait fait une déclaration en tant que ministre des Affaires étrangères par intérim, avec Nanaia Mahuta à l’étranger lors de son premier voyage officiel.

Parker a déclaré que la Nouvelle-Zélande n’avait reçu aucune demande d’aide du gouvernement des Salomon.

« La Nouvelle-Zélande est un partenaire de longue date des Îles Salomon, et il existe des liens profonds et durables entre nos deux pays », a déclaré Parker.

Pas de légende

Photo: RNZ Pacifique/ Georgina Kekea

« Notre engagement aux Îles Salomon est guidé par le principe du tātou tātou, ou nous agissons tous ensemble pour le bien commun.

« Nous sommes aux côtés du gouvernement et du peuple des Îles Salomon pendant cette période difficile », a déclaré Parker.

L’Australie a déployé du personnel de police et des forces de défense à la demande du Premier ministre des Îles Salomon, Manasseh Sogavare.

La communauté intervient pour aider la police

La correspondante de RNZ Pacific à Honiara, Georgina Kekea, a déclaré que la police avait réussi à empêcher la foule de pénétrer dans la principale zone du CBD à Honiara.

Un groupe protégeant l'un des bâtiments de Chinatown.  Notre correspondant a déclaré que seuls six bâtiments étaient restés debout après trois jours de pillages et d'émeutes.

Un groupe protégeant l’un des bâtiments de Chinatown. Notre correspondant a déclaré que seuls six bâtiments étaient restés debout après trois jours de pillages et d’émeutes.
Photo: Georgina Kekea

Elle a déclaré que la plupart des émeutes et des pillages avaient lieu dans le quartier chinois et pas tellement dans la partie ouest de Honiara.

Kekea a déclaré que des membres de la communauté de West Honiara se sont manifestés pour aider la police et s’assurer que les gens n’endommagent pas les magasins ou les bâtiments le long du CBD.

« Vendredi après-midi, certaines des mères et des membres de la communauté d’Henderson ont défilé le long du CBD principal en demandant à ceux qui participaient aux émeutes de rester en retrait.

« C’est la partie orientale d’Honiara qui n’est toujours pas sous contrôle », a déclaré Kekea.

Elle a également déclaré que les gens cherchaient de la nourriture vendredi et que ce serait un problème pour ceux d’Honiara dans les prochains jours.

Manifestation pacifique des habitants de la communauté à Honiara

Manifestation pacifique des habitants de la communauté à Honiara
Photo: Georgina Kekea

Couvre-feu

Le couvre-feu nocturne déclaré par le gouverneur général des Îles Salomon dans la capitale Honiara a pris fin.

Sir David Vunagi a déclaré que le couvre-feu de 19 heures à 6 heures serait répété tous les jours jusqu’à sa révocation.

Sir David a dit que c’était une mesure nécessaire pour la préservation de la sécurité publique.

Seuls les agents autorisés étaient autorisés à se déplacer dans la ville pendant les heures de couvre-feu et quiconque violerait les restrictions serait poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.