Histoire du Japon : la période Jomon (13 000 – 300 avant notre ère)


Profil de l'écrivain

Profil de l’écrivain

Miho Shimizu est une écrivaine indépendante japonaise installée à Shizuoka avec son mari et ses deux lapins. Fascinée par les voyages à l’âge de 18 ans, elle a passé la plupart de ses longues vacances à explorer des endroits incroyables du Japon. Elle aime aussi écouter de la musique, dessiner et lire des romans autour d’une tasse de thé vert.

Ce message peut contenir des liens d’affiliation. Lorsque vous cliquez et effectuez un achat, nous pouvons recevoir une commission, sans frais supplémentaires pour vous.

Le Japon a une longue histoire de plus de 2 000 ans en tant que nation indépendante. On pense cependant que les tout premiers humains au Japon s’y sont installés il y a environ 30 000 à 40 000 ans. La période Jomon est l’une des périodes les plus anciennes de l’histoire japonaise qui remonte à la préhistoire il y a environ 15 000 ans. Pendant ce temps, les peuples anciens ont connu un changement climatique rapide, se sont adaptés à un nouvel environnement et ont réussi à développer une société en harmonie avec la nature.

Mais qu’est-ce que la période Jomon ? À quoi ressemblait la vie à l’époque préhistorique et où devriez-vous visiter pour des expériences Jomon mémorables au Japon ? En savoir plus ici!

1. Quand la période Jomon a-t-elle commencé ?

La poterie Jomon est toujours très impressionnante, même selon les normes d’aujourd’hui

La période Jomon est une période préhistorique de l’histoire japonaise. Selon certaines recherches et fouilles archéologiques, il est largement admis que la période Jomon a commencé vers 13 000 avant JC et a duré plus de 10 000 ans jusqu’à environ 300 avant JC. Certains experts affirment également qu’il s’agit de l’une des plus anciennes civilisations de l’histoire du monde. Le nom « Jomon » (縄文) vient à l’origine de la poterie qui a été créée à l’époque.

2. Villages de la période Jomon

Alors que les maisons étaient plus petites, les gens l’étaient aussi !

Après la fin de la période glaciaire, la température mondiale a progressivement commencé à augmenter, ce qui a permis aux anciens Japonais de s’installer au même endroit. Ce changement environnemental a entraîné le début de la période Jomon. Les gens ont commencé à former des villages primitifs avec leurs familles et leurs proches, à construire des habitations en fosse et à créer de petites communautés à travers le Japon.

Les anciennes maisons d’habitation en fosse étaient construites à moitié dans le sol comme un abri, avec de multiples piliers en bois pour soutenir la charpente, et comportaient un toit de chaume sur le dessus. Les entrepôts surélevés sont un autre exemple de structures emblématiques de la période Jomon utilisées pour protéger les aliments d’une humidité élevée qui pourrait avoir un effet néfaste sur leur fraîcheur. Pour des occasions spéciales, ils servaient également de site pour des fêtes ou des cérémonies rituelles.

3. Que mangeaient-ils pendant la période Jomon ?

Non seulement les Jomon ont créé de la poterie, mais ils ont également fait beaucoup d’autres arts et métiers

Pour survivre, les Jomon chassaient les animaux sauvages, attrapaient des poissons et ramassaient des coquillages dans l’océan et les rivières, et cueillaient des plantes sauvages comestibles dans les forêts. Ils ont également inventé de nouveaux outils tels que des arcs et des flèches, ainsi que des outils en pierre élaborés qui ont été soigneusement affûtés et polis.

Ces outils étaient essentiels pour chasser les petits animaux tels que les lapins et les cerfs, couper les arbres et casser les coquilles dures des noix. Sur les sites Jomon à travers le Japon, des restes de poissons et d’os d’animaux, ainsi que des fragments de coquillages ont été largement déterrés. Ils sont généralement collectés à un endroit désigné appelé « Kaizuka » (貝塚), qui se traduit par « monticule de coquillages » en anglais. Kaizuka est essentiellement un endroit où les gens jettent des ordures et des choses inutiles qui ne sont plus utilisées.

4. Culture Jomon (poterie, accessoires et figurines Dogu)

La culture Jomon propose une large gamme d’objets artisanaux précieux qui ont été soigneusement fabriqués à la main par les anciens Japonais à plusieurs fins. Jomon Pottery est un type emblématique de faïence qui a été produit à l’époque, et il est également connu comme l’un des plus anciens de son genre au monde.

La caractéristique la plus distinctive de la poterie Jomon est les motifs de corde uniques que l’on retrouve dans sa conception élaborée. Cela explique clairement pourquoi la période est appelée « Jomon » (縄文), qui signifie littéralement « motif de corde » en japonais. L’invention de la poterie Jomon a permis aux peuples anciens de stocker des aliments pendant une longue période et de les faire bouillir facilement.

De beaux accessoires anciens ont également été découverts sur les sites des ruines de Jomon, notamment des colliers, des bracelets et des boucles d’oreilles. Ils étaient généralement fabriqués à partir de beaux coquillages ou de minerais tels que le jade. À l’époque, le jade n’était disponible que sur l’île principale du Japon, mais ces accessoires ont également été découverts sur plusieurs sites Jomon à travers le Japon, y compris Hokkaido qui est séparé de l’île principale par la mer.

Ce fait indique que les peuples anciens effectuaient des échanges domestiques entre les villages au loin. On pense qu’ils ont voyagé dans d’autres régions à bord de bateaux en bois, apprécié l’interaction avec les habitants et partagé des informations utiles ensemble.

Les figurines Dogu, simplement appelées « Dogu » (土偶) en japonais, sont un ancien type de figurine d’argile emblématique qui symbolise la culture Jomon. Les personnages en forme humaine sont souvent découverts dans des tombes ou des colonies sur des sites Jomon au Japon. Bien que les chercheurs ne soient pas parvenus à une conclusion claire sur la raison d’être de ces figurines, beaucoup suggèrent que les figurines Dogu étaient principalement utilisées pour les rituels religieux.

Les figurines Dogu sont rarement trouvées en parfait état, ce qui signifie qu’il leur manque certaines parties de leur corps, comme les jambes ou les bras. C’est parce que les anciens les ont intentionnellement brisés pour des raisons inconnues.

5. Transition de la période Jomon à la période Yayoi

Vivre près de l’eau est parfait pour la culture des cultures

Vers 300 av. J.-C., le Japon entre dans une nouvelle ère connue sous le nom de « période Yayoi ». L’une des caractéristiques les plus notables de la période Yayoi est l’introduction de la riziculture et de l’agriculture importées de Chine. Ils ont radicalement changé la vie des gens et les gens ont commencé à cultiver des cultures pour survivre au lieu de chasser et de pêcher. La ferronnerie et les outils en métal sont également entrés en usage à cette époque, et ils ont rapidement remplacé les anciens en pierre.

6. Où visiter les sites de la période Jomon au Japon

Site de Sannai Maruyama (Aomori)

Situé dans la préfecture d’Aomori, le site de Sannai Maruyama est le plus grand et l’un des plus célèbres sites Jomon du Japon. Ce site archéologique remonte au début et au milieu de la période Jomon et présente une reconstruction à grande échelle de bâtiments Jomon tels que des habitations en fosse et des structures soutenues par des piliers. Leur musée propose également des expositions informatives et présente 1 700 objets de valeur historique qui y ont été découverts.

Horaires d’ouvertures

9h – 17h (dernière entrée 16h30)

Admission

¥410 (adulte), ¥200 (lycéen/étudiant universitaire)
Entrée gratuite pour les collégiens et moins

Parc du site d’Omori Midden (Tokyo)

Omori Midden Site Park est un endroit parfait pour votre première expérience Jomon autour de Tokyo. Ce parc paisible a été créé sur l’ancien site d’Omori Midden, qui a été accidentellement découvert par Edward S. Morse, un archéologue américain en 1877. Dans le charmant parc, vous pouvez voir l’état des anciens coquillages déposés au cours des siècles à la fin de la période Jomon. .

Horaires d’ouvertures

9h – 16h (novembre – février)
9h00 – 17h00 (Autres mois)
9h – 18h (juillet – août)

Admission

Libre

Musée municipal de Tokamachi (Niigata)

Situé dans la ville de Tokamachi, préfecture de Niigata, Musée de la ville de Tokamachi propose une visite culturelle Jomon passionnante qui vous permet de découvrir la vraie vie à l’époque Jomon. Vous pouvez participer à des activités de terrain aventureuses, y compris des expériences de chasse et de cueillette dans la nature. Au musée, vous aurez également l’occasion d’approfondir votre compréhension de la poterie Jomon exposée. Le restaurant Jomon est l’endroit où vous seront servis des plats Jomon sains et délicieux, composés à la fois d’anciens ingrédients de la période Jomon et de spécialités locales !

Horaires d’ouvertures

9h00 – 17h00 (dernière entrée à 16h30), Fermé le lundi

Admission

¥5000 (adulte)
Entrée gratuite pour les collégiens et moins

Sites préhistoriques de Jomon dans le nord du Japon (Hokkaido et autres préfectures)

En 2021, les sites préhistoriques de Jomon dans le nord du Japon ont été officiellement désignés comme site du patrimoine culturel mondial par l’UNESCO. C’est un groupe de 17 sites archéologiques datant de la période Jomon. Ils sont dispersés dans toute la région du nord du Japon depuis Hokkaido jusqu’aux préfectures d’Iwate et d’Akita sur le continent japonais.

Comparées à d’autres périodes de samouraï modernes, telles que la période Edo (1603 – 1868) et la période Meiji (1868 – 1912), les périodes préhistoriques de l’histoire japonaise peuvent ne pas sembler attrayantes pour les étrangers. Cependant, leur style de vie primitif et leur culture unique valent la peine d’être appris, et ils ont certainement contribué à établir les bases de ce qu’est le Japon aujourd’hui.

Il n’existe aucune trace écrite de la période Jomon, mais vous pouvez toujours avoir un aperçu clair de cette période mystérieuse en explorant une grande collection d’artefacts archéologiques exposés dans des musées à travers le Japon !

Voyages au Japon

Japon Merveille Voyage est une agence de voyage qui propose des visites guidées à travers le Japon.
Des visites privées à pied aux délicieuses visites gastronomiques, nous pouvons vous aider à organiser les meilleures visites rien que pour vous ! Si vous souhaitez explorer le Japon et en savoir plus sur l’histoire et les histoires de chaque région que vous visitez, nos guides anglophones compétents et sympathiques se feront un plaisir de vous emmener dans les meilleurs endroits !
De plus, nous pouvons vous fournir toute l’assistance dont vous pourriez avoir besoin pour votre prochain voyage au Japon, alors n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou avez besoin d’aide !

visite de tsukiji

Visite privée à pied des points forts de Tokyo d’une journée (8 heures)
Il n’y a pas de meilleur moyen d’explorer une région que de faire une visite guidée avec un guide local compétent. Vous aurez la chance d’en apprendre davantage sur l’histoire et les histoires de fond intéressantes de Tokyo, ainsi que de découvrir des joyaux cachés qui peuvent être difficiles à faire sans guide.

Visite privée d'Asakusa Tokyo

Visite privée à pied d’une journée à Kyoto
Lors de cette visite privée d’une journée complète à Kyoto, vous pourrez voir les points forts de Kyoto en une seule journée et en même temps développer une compréhension plus profonde à la fois de la culture de la région et du Japon dans son ensemble.

Suivez-nous sur Instagram, Facebook, Twitter et TIC Tac pour plus d’inspiration de voyage. Ou taguez-nous pour être mis en avant !

Bon voyage !

Autres articles qui pourraient vous intéresser



Laisser un commentaire