Fin du grand voyage d’un ressortissant bangladais insaisissable, expulsé d’Allemagne vers l’Inde


Shillong, 21 novembre : Le mystérieux voyage d’Apu Barua, un ressortissant bangladais de 26 ans, a pris une tournure inattendue lorsqu’il a été appréhendé en Allemagne après avoir trompé avec succès les autorités de l’immigration de plusieurs pays au cours des deux dernières années.

L’odyssée de Barua a commencé lorsqu’il est entré illégalement en Inde, conscient du défi auquel les autorités seraient confrontées pour le localiser dans les vastes étendues du pays. Au cours des mois suivants, il a réussi à déjouer les agents d’immigration de divers pays, créant ainsi un réseau complexe de fausses identités.

Les responsables de l’application des lois ont révélé que Barua avait orchestré une série de changements d’identité pour fuir l’Inde et s’installer dans un pays européen. D’abord ressortissant bangladais, il a évolué vers une identité indienne avant d’adopter le personnage de moine bouddhiste.

Toute la séquence s’est déroulée après qu’un passager indien, à savoir Anik Roy, est arrivé dans la nuit intermédiaire du 18 au 19 novembre en tant qu’expulsé d’Allemagne à l’aéroport international Indira Gandhi (IGI). C’est en Allemagne que la fraude a été détectée pour la première fois, ont indiqué les autorités.

«Lors de l’interrogatoire du pax, il a été révélé que pax est un ressortissant bangladais et qu’il s’appelle Apu Baruam, un résident de Chittagong et un ressortissant du Bangladesh. Il a en outre été révélé lors de l’interrogatoire que le 11 août 2021, les passagers sont arrivés illégalement du Bangladesh après avoir traversé la frontière indo-bangladaise de Matiranga (Bangladesh) à Sabroom (Tripura, Inde) », a déclaré le FIR, consulté par l’IANS.

Après son arrivée en Inde, il a séjourné pendant quatre à cinq jours dans un hôtel près de l’hôpital IGM d’Agartala où il s’est procuré un acte de naissance (délivré par l’hôpital IGM d’Agartala), une carte Aadhaar et une carte Pan avec l’aide d’un agent qui facturé Rs 6 500 pour tous les documents susmentionnés.

« Le 16 août 2021, il est parti pour Pune, Maharashtra via Calcutta où il a commencé à travailler dans un hôtel et plus tard comme agent de sécurité dans une société Mondwua, Shivajinagar. Avec l’aide d’un local, à savoir Hussian, il a changé l’adresse de sa carte Aadhaar de Tripura à Maharashtra et a demandé le passeport », a déclaré le FIR.

« Comme il appartient à une tribu chakma bangladaise qui suit le bouddhisme, il a décidé de se faire passer pour un moine bouddhiste pour partir dans un pays européen et s’y installer. Il s’inscrit dans une association Gompa et prend le chiver (tenue de moine). Il a voyagé au Cambodge, en Thaïlande et au Vietnam pour créer une histoire de voyage », a déclaré le FIR.

« Finalement, il a falsifié une lettre d’adhésion d’une Gompa (association) bouddhiste respectée et l’a utilisée pour se procurer une lettre d’offre de l’association bouddhiste espagnole et a obtenu un visa Schengen », a ajouté le FIR.

« Comme le pax est bangladais avec de faux documents indiens, une affaire pénale de tricherie en produisant de faux documents comme étant authentiques et en fraudant les autorités gouvernementales pour obtenir un passeport indien et immigrer depuis l’Inde pourrait être enregistrée contre lui », a ajouté le FIR.

Un haut responsable de la police a déclaré que Barua avait été incarcéré en vertu des articles 420, 468, 471 du Code pénal indien, de la loi 12 sur les passeports et de la loi 14 sur les étrangers et qu’une enquête plus approfondie était en cours. (IANS)

Laisser un commentaire