Fermeture d’une commune religieuse sud-coréenne suite à une épidémie de COVID


Une communauté religieuse près de la ville sud-coréenne de Cheonan a été fermée après que 210 de ses 427 résidents aient contracté COVID cette semaine, le New York Times rapports. Au moins 91 des cas positifs concernaient des personnes qui n’avaient pas été vaccinées, selon le centre local des maladies infectieuses de la province du Chungcheong du Sud. Le groupe religieux au centre de l’épidémie n’a pas encore été nommé. La fermeture intervient des mois après que l’église Shincheonji de Jésus a fait la une des journaux après avoir été liée à plus de 5 000 cas au début de la pandémie. Cette église, qui est appelée localement une secte, est toujours accusée d’essayer d’empêcher les gens de se faire vacciner. Dans l’ensemble, la quatrième vague de la pandémie en Corée du Sud a été gérable, selon les experts locaux de la santé. « La situation elle-même n’est pas si mauvaise à l’échelle nationale », a déclaré Kwon Jun-wook, chef adjoint de l’Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies et directeur de l’Institut national coréen de la santé, ajoutant qu’il n’y aurait pas de nouvelles restrictions ou de changements dans le pays. réouverture progressive.

Lisez-le sur New York Times

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *