Factbox : Hôtel australien où est détenu Novak Djokovic


6 janvier (Reuters) – Le numéro un mondial Novak Djokovic, qui a gagné près de 155 millions de dollars en prix de carrière, fait face au moins aux prochaines 72 heures enfermé dans un hôtel qui a été utilisé pour héberger des demandeurs d’asile en Australie. Lire la suite

Voici ce que nous savons de l’hôtel :

– Le Park Hotel est situé à Carlton, une banlieue du centre-ville de Melbourne. Il possède des courts de tennis ainsi qu’une piscine extérieure et un centre de remise en forme. Les chambres commencent à environ 74 $ par nuit.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

S’inscrire

– L’hôtel abrite des détenus du gouvernement depuis décembre 2020, dont beaucoup sont détenus pendant des années tout en cherchant des visas pour rester en Australie. Plus de deux douzaines sont là maintenant.

– En octobre, il y a eu une épidémie de COVID-19 parmi les réfugiés et les demandeurs d’asile détenus à l’hôtel. Au moins 22 personnes ont été testées positives.

Une vue générale du Park Hotel, où se trouverait le joueur de tennis serbe Novak Djokovic, à Melbourne, en Australie, le 6 janvier 2022. REUTERS/Sandra Sanders

Lire la suite

– En décembre, un incendie dans l’hôtel a fait des blessés légers, selon les médias. La cause n’a pas été déterminée.

– Des militants ont organisé des manifestations contre leur détention à l’extérieur de l’hôtel et il y a des messages à l’extérieur de l’hôtel et sur le terrain à l’extérieur contre les détentions et en faveur des détenus.

– Les supporters de Djokovic, dont beaucoup étaient drapés de drapeaux serbes, se sont rassemblés devant l’hôtel jeudi. Certains d’entre eux se sont réunis pour une veillée.

– Le site Web de l’hôtel le présente comme un « hôtel de luxe 4,5 étoiles situé dans un emplacement privilégié ». Il dispose de 107 chambres, toutes climatisées.

– Il est classé 105 sur 170 hôtels à Melbourne, selon la société de voyages Tripadvisor.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

S’inscrire

Reportage de Karishma Singh et Manasi Pathak; Écriture de Gerry Doyle; Montage par Robert Birsel et Andrew Heavens

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire