Ealing : les étudiants de St Augustine se portent volontaires en Inde et au Brésil


Simran avec le personnel hospitalier (Prieuré Saint-Augustin)

Simran avec le personnel hospitalier (Prieuré Saint-Augustin)

Chaque année, les élèves de 12e année du prieuré St Augustine à Ealing, dans l’ouest de Londres, sont encouragés à postuler pour la bourse de voyage de l’école, conçue pour donner aux élèves la possibilité de sortir dans le monde où ils peuvent faire la différence.

Cette année, trois élèves ont profité de la bourse pour faire une différence dans la vie des gens.

Inspirée par sa grand-mère atteinte de glaucome, une affection oculaire pouvant entraîner une perte de la vue si elle n’est pas traitée, Simran s’est rendue dans le village de Chitrakoot en Inde pour lancer un camp de détection du glaucome pour les villageois des environs. Simran, qui a 17 ans, a fait du bénévolat à l’hôpital ophtalmologique local et a travaillé avec le personnel de l’hôpital qui l’a guidée et aidée à lancer son projet.

«Grâce à la bourse de voyage, j’ai pu aider à faire connaître le glaucome», a déclaré Simran. « Je suis tellement reconnaissante pour cette expérience qui a été extrêmement instructive ».

Avant de voyager, Simran a collecté suffisamment d’argent pour financer un camp de sensibilisation annuel, qui impliquera une équipe de médecins et d’infirmières se rendant dans les villages environnants et testant des patients potentiels. Ces villageois recevront ensuite tous les soins dont ils pourraient avoir besoin à l’hôpital ophtalmologique et seront ramenés chez eux gratuitement.

« Le camp de proximité porte le nom de ma grand-mère et cet héritage se poursuivra dans la famille », a déclaré Simran. « Je voudrais remercier le Prieuré St Augustine pour tout le soutien qu’ils m’ont apporté et pour m’avoir donné cette merveilleuse opportunité de faire quelque chose d’aussi incroyable et de faire une différence dans la vie de beaucoup. »

De l’autre côté du monde, deux élèves, Celeste et Rania, ont utilisé leur bourse pour se rendre au Brésil pour travailler avec une association caritative dans l’État de Goiás, formant des prisonniers locaux à l’art de la broderie. Les prisonniers sont payés pour chaque élément terminé et bénéficient également de trois jours de remise de peine. Celeste et Rania ont utilisé l’argent récolté avant leur voyage pour acheter un repas nutritif pour tous les prisonniers.

Comme l’a expliqué Celeste : « Le Prieuré Saint-Augustin nous a enseigné les valeurs de rédemption et de pardon, quoi qu’il arrive. »

Ces trois étudiants ont saisi l’occasion qui leur était donnée de faire le bien et de changer la vie de personnes résidant dans des circonstances très éloignées de la leur.

LIEN

Prieuré Saint-Augustin – www.sapriory.com/

Laisser un commentaire