DoSM : dîner au restaurant et voyager plus cher au deuxième trimestre, variation la plus élevée de l’indice des prix des services

[ad_1]

DoSM : dîner au restaurant et voyager plus cher au deuxième trimestre, variation la plus élevée de l'indice des prix des services

L’indice retrace l’évolution des prix des aliments et des boissons servis dans les restaurants et les fournisseurs de services de restauration mobiles, ainsi que les prix de l’hébergement à court terme, les événements et la restauration. — Photo de Mukhriz Hazim

Par Syed Jaymal Zahiid

lundi 08 août 2022 12:53 MYT

KUALA LUMPUR, 8 août – Les Malaisiens paient plus pour dîner et voyager d’avril à juin, l’indice des activités de services d’hébergement et de restauration ayant fortement augmenté à 2,7% par rapport au trimestre précédent, selon les données du producteur de services. Indice des prix (SPPI) publié par le Département malaisien des statistiques (DOSM) cet après-midi.

L’indice retrace l’évolution des prix des aliments et des boissons servis dans les restaurants et les fournisseurs de services de restauration mobiles, ainsi que les prix de l’hébergement à court terme, les événements et la restauration.

Les prix de ces services ont bondi de 4,7% en glissement annuel, a déclaré DOSM dans son rapport trimestriel.

Le SPPI a augmenté de 1,5% à 111,9 au deuxième trimestre par rapport à la même période l’an dernier, et de 0,9% par rapport au trimestre précédent.

Les loisirs ont enregistré le deuxième bond le plus élevé après la nourriture et les boissons et les voyages, en hausse de 3% en glissement annuel et de 2,9% par rapport au trimestre précédent. L’indice suit les divertissements, les loisirs, les jeux de hasard et les paris et les sports.

Le transport est arrivé en troisième position avec 1,1% par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière et 0,9% en glissement trimestriel.

Parallèlement, les prix des services pour l’immobilier, les soins de santé et les industries professionnelles ont tous enregistré une augmentation marginale de 0,3 % en glissement annuel. Aucune augmentation des prix des services d’information et de télécommunications n’a été enregistrée.

Les services d’éducation ont vu leurs prix augmenter de 0,9 % d’une année sur l’autre.

Les SPPI sont destinés à retracer les mouvements de prix qui reflètent les conditions de l’offre et de la demande sur les marchés des services, en vue de faciliter l’analyse des conditions macro-économiques et de surveiller les pressions inflationnistes.

[ad_2]

Laisser un commentaire