Djokovic dit qu’il est à son « apogée » de retour en tournée à Dubaï

[ad_1]

DUBAÏ, Émirats arabes unis (AP) – La star du tennis serbe Novak Djokovic a déclaré dimanche que malgré des semaines d’absence de compétition et une détresse émotionnelle suite à sa récente détention et expulsion, il sent qu’il est à son « apogée » alors qu’il retourne en tournée.

Le meilleur joueur de tennis masculin du monde a émis une note optimiste lors d’une conférence de presse un jour avant le début du championnat de Dubai Duty Free Tennis, le premier tournoi de Djokovic depuis son expulsion d’Australie et son absence du premier événement du Grand Chelem de l’année en raison de son statut vaccinal.

« Ce n’était pas vraiment difficile pour moi de prendre une raquette et de sortir et de pratiquer le sport et juste jouer », a-t-il déclaré aux journalistes. « Je suis aussi bien préparé que possible. »

La présence de Djokovic apporte une attention inhabituelle au tournoi annuel près de l’aéroport international de Dubaï et les autorités ont apparemment également pris des mesures extraordinaires.

Les organisateurs ont bloqué la plupart des photographes et vidéastes de la conférence de presse de Djokovic sans explication. Plus tôt, des gardes de sécurité étaient en force à l’entraînement de Djokovic, interrogeant les journalistes qui tentaient de l’apercevoir en train de servir et de se balancer sur le terrain. Ces restrictions n’étaient pas en place, ont reconnu les gardes, pour aucun autre joueur. Les organisateurs n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter.

La saga du visa de voyage annulé de Djokovic à la veille de l’Open d’Australie a suscité un vif intérêt dans le monde entier, mettant en lumière la façon dont les fonctionnaires abordent les restrictions et les exemptions en cas de pandémie. Le différend juridique dramatique a également eu un impact personnel.

« Il y avait beaucoup d’émotions après mon retour d’Australie », a-t-il déclaré. « C’était étrange. J’étais déçu, j’étais triste de la façon dont tout s’est déroulé et de la façon dont j’ai quitté le pays.

L’engagement féroce de Djokovic à rester non vacciné contre le coronavirus pour le moment signifie qu’il pourrait être interdit de participer à une série de tournois du Grand Chelem à venir, y compris l’US Open et l’Open de France, où il poursuit un 21e titre record du Grand Chelem.

Le joueur de 34 ans a clairement indiqué qu’il s’agissait d’un coût qu’il était prêt à supporter.

« Quel que soit le tournoi auquel je pourrai jouer, j’essaierai de me rendre dans ce pays et de jouer ce tournoi », a-t-il déclaré, reconnaissant que sa liberté de mouvement et l’accès aux tournois dépendront des restrictions virales locales. « Je ne peux vraiment pas choisir. C’est vraiment là où je peux aller et jouer.

Les autorités de Dubaï n’exigent pas que les visiteurs soient vaccinés contre le COVID-19 pour entrer.

Après des heures passées à déchirer des revers sur la ligne de fond à Dubaï, Djokovic a ajouté qu’il était ravi de revenir au tournoi qu’il a remporté cinq fois.

« Avoir des expériences positives antérieures sur le terrain et des titres me relie évidemment encore plus à cet endroit », a-t-il déclaré, notant que les joueurs avaient jusqu’à présent semblé chaleureux et accueillants contrairement à l’Australie. « Nous allons jouer ce tournoi et voir comment ça se passe plus tard. »

[ad_2]

Laisser un commentaire