Deux Américains parmi 10 prisonniers libérés en Arabie saoudite depuis l’Ukraine


Un avion transportant 10 prisonniers de guerre est arrivé mercredi de Russie à Riyad à la suite des efforts de médiation réussis du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, selon l’agence de presse saoudienne (SPA) et des sources proches du dossier.

Le prince héritier saoudien avait été en contact direct avec le Kremlin et l’Ukraine dans le cadre des efforts de médiation pour la libération des prisonniers, qui comprenaient cinq citoyens britanniques, un marocain, un suédois, un croate et deux américains.

Pour les derniers titres, suivez notre chaîne Google News en ligne ou via l’application.

Les prisonniers ont été capturés dans ce que les Russes appellent les régions séparatistes d’Ukraine. La SPA a indiqué que les prisonniers de guerre seraient désormais transférés dans leur pays d’origine.

Les deux Américains libérés étaient le vétéran de l’armée américaine Alexander Drueke, 39 ans, et le vétéran du Corps des Marines, 27 ans, Andy Huynh, ont déclaré des membres de la famille à Reuters. Ils ont été capturés en juin alors qu’ils combattaient aux côtés des forces ukrainiennes près de Kharkiv.

« Je n’ai jamais imaginé qu’il était possible que le gouvernement saoudien puisse faire quelque chose comme ça », a déclaré la tante de Drueke au Washington Post. « Mais n’importe quel port dans une tempête. »

Le secrétaire d’État Antony Blinken a salué l’échange de prisonniers entre l’Ukraine et la Russie et a confirmé que les deux citoyens américains avaient été capturés alors qu’ils servaient dans l’armée ukrainienne. Blinken a remercié l’Ukraine d’avoir inclus tous les prisonniers de guerre, quelle que soit leur nationalité, dans ses négociations.

« Nous remercions également nos partenaires saoudiens d’avoir aidé à mener cette initiative humanitaire et à faciliter le retour de dix ressortissants étrangers, dont les deux citoyens américains accueillis plus tôt dans la journée par notre équipe d’ambassade à Riyad. J’ai exprimé ma gratitude au ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhan lors d’un appel ce matin », a déclaré Blinken dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie américaine a réitéré les appels précédents aux citoyens américains pour qu’ils s’abstiennent de se rendre en Ukraine pour combattre. « Nous encourageons les citoyens américains à consacrer leurs énergies aux nombreuses autres opportunités qui existent pour aider le pays ukrainien et son peuple », a-t-il déclaré.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, s’est adressé à Twitter pour remercier le président ukrainien et le prince héritier saoudien de leur aide pour obtenir la libération des deux Américains.

La Première ministre britannique Liz Truss s’est félicitée de la libération de cinq ressortissants britanniques. « Je remercie @ZelenskyyUa pour ses efforts pour obtenir la libération des détenus, et l’Arabie saoudite pour son aide. La Russie doit mettre fin à l’exploitation impitoyable des prisonniers de guerre et des détenus civils à des fins politiques », a-t-elle tweeté.

Le député britannique Robert Jenrick a déclaré qu’Aiden Aslin était l’un des ressortissants britanniques libérés. Aslin a été capturé plus tôt cette année par les forces russes lors de la bataille de Marioupol et plus tard condamné à mort par un tribunal de la République populaire séparatiste de Donetsk, soutenue par la Russie.

Des efforts sont en cours pour obtenir un échange de prisonniers de 50 Ukrainiens contre 200 Russes, y compris ce que les rapports indiquent pourrait être l’un des proches alliés du président russe Vladimir Poutine, Viktor Medvedtchouk. Medvedchuk a été capturé par les Ukrainiens en avril.

On ne sait pas si la libération des prisonniers de mercredi faisait partie de cet accord spécifique.

Ces dernières semaines, l’Ukraine a lancé une contre-offensive et a repris des terres prises par la Russie dans le nord-est et le sud de l’Ukraine, y compris les villes d’Izyum et de Kupiansk et autour de Kharkiv.

Mercredi, Poutine a ordonné une mobilisation russe partielle depuis la Seconde Guerre mondiale et le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré que 300 000 réservistes seraient appelés pour protéger ce que le Kremlin prétend être ses terres.

Lire la suite: L’administration Biden rejette les appels du Sénat à désigner la Russie comme État terroriste



Laisser un commentaire