Des députés britanniques risquent la colère de la Chine avec un voyage prévu à Taiwan


« Je suis le seul membre du comité des affaires étrangères dans le pays aujourd’hui parce que tout le monde est en Bosnie. Nous étions en Ukraine la semaine dernière, en Bosnie cette semaine et nous allons à Taïwan dans deux semaines… », a-t-il déclaré.

M. Bryant a refusé de révéler d’autres détails, mais le Telegraph a reçu une confirmation indépendante des intentions du comité et comprend que le voyage devrait avoir lieu fin février.

Au cours de l’année écoulée, le Parti communiste chinois, qui n’a jamais gouverné Taïwan, a intensifié son harcèlement militaire de l’île de 23,5 millions d’habitants, faisant voler des centaines d’avions de guerre, y compris des bombardiers nucléaires, près de son espace aérien.

Les incursions de l’armée de l’air chinoise « n’étaient pas propices à la paix et à la stabilité dans la région », a déclaré mercredi le Premier ministre Boris Johnson au Parlement.

Jason Hsu, un ancien politicien taïwanais qui a témoigné devant une commission restreinte des affaires étrangères en novembre, a déclaré que la prochaine visite soulèverait l’importance de la « position délicate de Taïwan dans la région » et « signalerait que Taïwan n’est pas seul ».

Il a exhorté le Royaume-Uni à aider à défendre la démocratie taïwanaise et à intensifier une collaboration mutuellement bénéfique avec Taipei sur les questions de cybersécurité.

Laisser un commentaire