DeMelo sauve la mise pour les Jets




Les Jets de Winnipeg tenaient bon pour un héros jusqu’au bout de la nuit – et, naturellement, Dylan DeMelo s’est envolé pour sauver la situation.

DeMelo, l’incarnation d’un défenseur à domicile, a tiré un but en désavantage numérique avec 6:24 à jouer en troisième période pour égaliser les Jets, et Mark Scheifele a finalement mis fin à sa sécheresse de but avec le vainqueur de la prolongation alors que le les hôtes ont enregistré une victoire de 3-2 sur les Kings de Los Angeles samedi au centre-ville de Winnipeg.

Les parieurs de Vegas l’auraient projeté comme un longshot prohibitif pour allumer la lampe à tout moment, peu importe avec les Jets en mode désespoir.

Il s’agissait non seulement du premier but de DeMelo sous le maillot des Jets, mais aussi de son premier en 133 matchs depuis le 21 mars 2019 et ses jours avec les Sénateurs d’Ottawa. DeMelo a maintenant huit buts en 335 matchs en carrière.

« Oui, c’était génial. De toute évidence, un énorme soulagement, il y avait certainement une certaine frustration », a-t-il déclaré. « De toute évidence, vous jouez en défense sur laquelle vous ne comptez peut-être pas pour marquer, mais vous voulez contribuer, et vous n’avez évidemment pas envie de marquer, donc c’était bien d’avoir celui-là et le timing était crucial.


Le gardien des Kings de Los Angeles, Cal Petersen (40 ans), éloigne la rondelle d'Adam Lowry (17 ans) des Jets de Winnipeg alors que Mikey Anderson (44 ans) défend au cours de la deuxième période.  (John Woods / La Presse Canadienne)

CP

Le gardien des Kings de Los Angeles, Cal Petersen (40 ans), éloigne la rondelle d’Adam Lowry (17 ans) des Jets de Winnipeg alors que Mikey Anderson (44 ans) défend au cours de la deuxième période. (John Woods / La Presse Canadienne)

« Donc, pouvoir contribuer dans ce sens, ça fait vraiment du bien. Je ne le fais pas souvent, donc je suis heureux de contribuer et d’avoir un gros objectif pour nous. »

Les Jets ont porté leur fiche à 8-3-3 et étaient à égalité avec les Predators de Nashville au sommet de la division centrale, avant un match tardif entre le Wild du Minnesota et le Kraken de Seattle.

Les Kings (8-5-2), quant à eux, ont vu leur séquence de sept victoires consécutives interrompue.


Riley Nash (20) des Jets de Winnipeg contre Blake Lizotte (46) des Kings de Los Angeles au cours de la deuxième période.  (John Woods / La Presse Canadienne)

CP

Riley Nash (20) des Jets de Winnipeg contre Blake Lizotte (46) des Kings de Los Angeles au cours de la deuxième période. (John Woods / La Presse Canadienne)

Scheifele a ressenti son propre soulagement après avoir réussi à battre le gardien de Los Angeles Cal Petersen à peine 32 secondes après le début de la séance supplémentaire. Nikolaj Ehlers s’est frayé un chemin dans la zone offensive, attirant l’attention de quelques défenseurs avant d’envoyer la rondelle au centre.

« Oui, ça faisait du bien. C’était une superbe passe de Nikky. Ça faisait du bien de terminer celle-là », a déclaré Scheifele. « C’était un match difficile et nous avons commencé à améliorer notre jeu vers la fin de cette troisième période… vous devez être capable de réussir ceux-ci dans cette ligue.

Mené 2-1 et ne générant rien d’offensif, les Jets semblaient cuits lorsque Pierre-Luc Dubois a écopé d’un penalty par pure frustration à 11:56 du dernier quart. Mais le défenseur Logan Stanley a fait un jeu intelligent pour saisir la rondelle et l’avancer à Andrew Copp, qui a trouvé DeMelo la remorque tout seul.


Kyle Connor (81) des Jets de Winnipeg célèbre son but contre le gardien des Kings de Los Angeles Cal Petersen (40) au cours de la première période.  (John Woods / La Presse Canadienne)

CP

Kyle Connor (81) des Jets de Winnipeg célèbre son but contre le gardien des Kings de Los Angeles Cal Petersen (40) au cours de la première période. (John Woods / La Presse Canadienne)

« Stan a fait un bon jeu, il s’est en quelque sorte retourné et a fait une bonne passe à Copper », a déclaré DeMelo. « Quand (les Kings) arrivent sur leur évasion, ils sont en quelque sorte à fond. Donc, une fois que nous avons eu ce chiffre d’affaires, tout ce que je pensais était de rejoindre cette ruée tout de suite et j’ai commencé à crier à Copper que je le rejoignais et il m’a trouvé et a fait un bon jeu et j’ai juste tiré et j’ai eu la chance que ça rentre. »

Le fougueux ancien attaquant des Jets Brendan Lemieux a piqué son ancienne équipe avec un peu plus de cinq minutes à jouer en deuxième période, enterrant un rebond pour son deuxième but de la saison pour donner aux visiteurs une avance de 2-1. Après un pincement de Josh Morrissey, les Kings se sont inclinés à deux contre un, le porteur de rondelle Blake Lizotte a décoché le premier tir et Lemieux a déjoué Scheifele au filet.

Les Jets ont effectué une séquence de 10:48 sans tirer sur Petersen. Dubois a envoyé un tir des poignets cadré avec 5:12 à faire en deuxième période, puis a enregistré le prochain tir de son équipe à 5:36 dans la dernière période.


Riley Nash (20 ans) des Jets de Winnipeg contourne Brendan Lemieux (48) des Kings de Los Angeles au cours de la deuxième période.  (John Woods / La Presse Canadienne)

CP

Riley Nash (20 ans) des Jets de Winnipeg contourne Brendan Lemieux (48) des Kings de Los Angeles au cours de la deuxième période. (John Woods / La Presse Canadienne)

Winnipeg avait fait la démonstration de son meilleur travail en deuxième période pendant le match à domicile – l’équipe avait exclu ses adversaires tout en inscrivant sept buts – mais aucun indice d’attaque vers le nord n’était visible contre LA. seulement deux tirs sur Petersen dans la période pour une maigre douzaine après 40 minutes.

Les Kings ont dominé les Jets 29-23.

L’entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice, n’était pas satisfait de l’incapacité de son équipe à créer des occasions.


Brendan Lemieux (48) des Kings de Los Angeles marque sur le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck (37) alors que Mark Scheifele (55) défend au cours de la deuxième période.  (John Woods / La Presse Canadienne)

CP

Brendan Lemieux (48) des Kings de Los Angeles marque sur le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck (37) alors que Mark Scheifele (55) défend au cours de la deuxième période. (John Woods / La Presse Canadienne)

« Nous avions 2:36 de temps de zone, le temps de zone de possession dans la seconde, ce qui est un grand nombre, vous met sur sept (minutes) en moyenne sur un match. Nous avons eu deux tirs. Ils avaient 53 secondes de temps de zone et avaient 10, donc je n’ai pas aimé notre match ce soir », a-t-il déclaré.

« Nous étions vraiment très bons contre St. Louis et la moitié arrière de ce match de San Jose. Ce match de St. Louis était aussi bon que nous l’avons été toute l’année, alors vous venez à la patinoire et dites: » Eh bien , c’est notre standard. Fais ça tous les soirs.’ Et quand vous ne l’obtenez pas, vous êtes frustré.

« Nous avons eu du temps de zone, mis la rondelle de bas en haut, mais nous avons commencé à nous éloigner si loin du filet et avons passé la plupart de notre temps à essayer de créer une meilleure chance qu’une rondelle au filet, comme si nous marquions notre premier but Ensuite, nous avons essayé d’y arriver un peu plus dans le troisième », a ajouté Maurice.


Le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck (37) sauve le tir alors que Neal Pionk (4) et Blake Lizotte (46) des Kings de Los Angeles entrent en collision au cours de la troisième période.  (John Woods / La Presse Canadienne)</p>
<p>« /><br />
						</a><figcaption>
<p>Le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck (37) sauve le tir alors que Neal Pionk (4) et Blake Lizotte (46) des Kings de Los Angeles entrent en collision au cours de la troisième période.  (John Woods / La Presse Canadienne)</p>
</figcaption></figure>
<p>Kyle Connor, avec son 11e but, a ouvert le score pour les Jets.  Le tir de la pointe de Stanley a été redirigé par Connor qui a ensuite caché son propre rebond derrière Petersen avec seulement 1:59 de la fin dans la première période.			</p>
<div class=

Le faisceau laser de Carl Grundstrom sur le côté court s’est faufilé dans une fissure au-dessus de l’épaule du gardien Connor Hellebuyck et sous la barre transversale pour égaliser 1-1 à 4:02. Créditer le buteur ou châtier l’homme dans l’enceinte ? Peut-être un peu des deux.

Les Jets prendront congé dimanche puis s’entraîneront lundi en vue de la finale de leur match à domicile de sept matchs, un match de mardi soir avec Connor McDavid, Leon Draisaitl et le reste des Oilers d’Edmonton. L’heure du jeu est 19h


Mark Scheifele (55) et Nikolaj Ehlers (27) des Jets de Winnipeg célèbrent le but gagnant de Scheifele contre les Kings de Los Angeles en prolongation.  (John Woods / La Presse Canadienne)</p>
<p>« /><br />
						</a><figcaption>
<p>Mark Scheifele (55) et Nikolaj Ehlers (27) des Jets de Winnipeg célèbrent le but gagnant de Scheifele contre les Kings de Los Angeles en prolongation.  (John Woods / La Presse Canadienne)</p>
</figcaption></figure>
<p>Les Kings ont terminé un voyage sur la route de quatre matchs au Canada et rentrent maintenant chez eux pour trois jours de congé avant d’accueillir les Capitals de Washington.			</p>
<p>« À chaque fois que vous entrez en troisième période et que vous n’en sortez pas avec deux points, ça craint, a dit Lemieux.  « Cela ressemble à une perte, mais dans le grand schéma des choses, nous voyons définitivement ce voyage comme une victoire. Nous avons recommencé à jouer au hockey sur route comme nous le devrions. Nous avons fait des progrès avec notre équipe que je pense que nous sommes nous nous en souviendrons certainement pour le reste de l’année et nous avons de bonnes bases pour construire une équipe réussie, espérons-le, en séries éliminatoires. »			</p>
<p>jason.bell@freepress.mb.ca			</p>
<p>Twitter : @WFPJasonBell			</p>
<div class=
Jason Bell

Jason Bell
Rédactrice sportive adjointe

Jason Bell voulait être avocat quand il était enfant. Le film The Paper Chase l’a rendu accro à l’idée d’une faculté de droit et, peut-être, de tomber amoureux de quelqu’un exactement comme Lindsay Wagner (avant qu’elle ne devienne toute bionique).

Lire la biographie complète



Laisser un commentaire