Delhi HC permet à Navneet Kalra de voyager à l’étranger en fournissant une sécurité de 50 L | Dernières nouvelles Delhi


La haute cour de Delhi a autorisé vendredi l’homme d’affaires Navneet Kalra, accusé dans une affaire de marketing noir présumé de concentrateurs d’oxygène lors de la deuxième vague du Covid-19, à se rendre à l’étranger pour assister à des événements de l’industrie de la lunetterie, après avoir déposé une caution de 50 lakh.

Le juge Yogesh Khanna, lors de l’audition du plaidoyer de Kalra contre la circulaire de surveillance (LoC) émise contre lui par la direction de l’application (ED), a déclaré que l’homme d’affaires déposera également un engagement/affidavit selon lequel pendant la durée de sa requête, il ne disposera d’aucune de ses biens saisis par ED.

La lettre de crédit a été émise dans une affaire de blanchiment d’argent en cours d’enquête par l’ED contre laquelle Kalra avait déplacé le tribunal, demandant l’autorisation d’assister à deux expositions de lunettes à Dubaï et à Milan en Italie.

Apparaissant pour ED, son avocat Asheesh Jain s’est opposé à l’octroi de toute mesure provisoire à Kalra.

L’avocat de Kalra, Gurinder Pal Singh, a déclaré que le requérant avait coopéré à l’enquête et n’avait pas été convoqué depuis le 8 juin de l’année dernière. Il a déclaré que Kalra respecterait toute condition imposée par le tribunal pour lui permettre d’assister à ces événements, qui sont essentiels pour son entreprise de lunettes.

« Le demandeur doit fournir 50 lakh de sécurité à la satisfaction du greffier général de la haute cour. Le requérant doit déposer un engagement/affidavit auprès de l’intimé n° 3 (ED) et du greffier général de ce tribunal selon lequel il ne disposera d’aucun bien saisi par l’intimé n° 3 pendant la durée de la requête. Le requérant est autorisé à se rendre à Dubaï pour participer à l’événement SAFILO à Dubaï du 15 février 2022 au 23 février 2022 et à l’événement MIDO à Milan du 27 avril 2022 au 5 mai 2022 », a déclaré le tribunal. commandé.

Le tribunal a également demandé au gouvernement central d’informer le requérant dans les trois jours s’il existe d’autres COL à son nom. Il a accordé du temps à ED et au gouvernement de l’Union pour déposer leur réponse et a inscrit l’affaire pour une nouvelle audience au 17 août.

Fermer l’histoire

Laisser un commentaire