Début brutal, énorme écart entre les matchs à domicile et la fièvre française – Les matchs des Leeds Rhinos 2022 analysés


Alors maintenant, nous savons. Enfin, nous avons une liste de rencontres à espérer.

Les fans de Leeds Rhinos connaissent désormais le parcours du club vers la gloire en 2022, la Super League révélant la liste complète des matches de la saison prochaine.

Comme toujours, cela apporte de nombreux points de discussion et ici, nous examinons certains des principaux points de discussion.

Sauter dans le grand bain

Soyons justes, au cours de la saison, les appareils s’équilibrent (enfin, à l’exclusion des appareils en boucle).

Mais il est difficile de voir un club qui connaît un début de saison plus difficile que celui de Richard Agar.

Leurs trois premiers matchs sont contre Warrington, Wigan et les Catalans, qui ont tous terminé dans les quatre premiers la saison dernière.

C’est un début extrêmement éprouvant pour les Rhinos, et ils pourraient le faire pour réussir.

Un départ lent les a vus rattraper leur retard l’an dernier, bien que cela soit dû en grande partie aux blessures. Néanmoins, ils veulent recommencer ce processus la saison prochaine.

Tout le monde à Headingley sait qu’ils doivent régler leurs problèmes de blessures, mais le début de la saison le met en évidence.

Le licenciement de Headingley

Les fans attendront longtemps avant de revoir les stars à Headingley cet été.

Les Rhinos passeront deux mois sur la route en milieu de saison.

Leur match à domicile contre Wakefield Trinity le 20 mai sera leur dernier depuis neuf semaines gigantesques, avant de se heurter à Wigan le 21 juillet.

Pendant ce temps, ils jouent six matchs d’affilée, tandis qu’il y a aussi des semaines blanches pour la finale de la Challenge Cup et le week-end international.

Les fans devront prendre la route pour voir le club en action.

France surcharge

Si vous prévoyez de vous rendre aux trois matches de Leeds en France cette année, économisez.

Car les Rhinos traversent la Manche à trois reprises en l’espace de sept semaines – et tout cela pendant les vacances d’été. Le premier voyage est d’affronter le nouveau promu Toulouse le 16 juillet et quinze jours plus tard, ils se dirigent vers les Catalans.

Un autre déplacement à Perpignan suivra le 29 août, lundi férié rien de moins, pour l’avant-dernier match de la saison régulière.

C’est une grande demande, même pour le fan de Rhinos le plus dévoué.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *