Dater’s Daily : Une note d’Allemagne


MUNICH – Bonjour, de Munich, Allemagne. Qu’est-ce que je fais à Munich, le premier jour du camp d’entraînement Avalanche ? Eh bien, c’est un voyage prévu depuis longtemps par Mme Dater, et c’est elle la patronne et nous y voilà. Un vol direct de neuf heures depuis DIA hier soir, et nous sommes maintenant installés dans un bel hôtel, prêts à être des touristes et à participer à l’Oktoberfest. C’est la première Oktoberfest en trois ans, à cause de la pandémie et les gens semblent excités ici à ce sujet. Beaucoup de gars en lederhosen, beaucoup de filles en robes de style St. Pauli Girl.

Je passe un peu de temps sur l’ordinateur par jour, dit Mme Dater, alors je voulais vérifier et vous informer de la couverture du camp pour la semaine. Ce sera principalement entre les mains compétentes du nouveau gars, Brennan Vogt.

Brennan est une Coloradienne de longue date qui connaît très bien le jeu de hockey et, plus important encore, peut enchaîner une bonne phrase. Il va beaucoup aider ici. Kelsey Hammond, qui était avec nous la saison dernière, a un nouveau travail qui l’oblige à beaucoup voyager et donc – bien qu’elle puisse apparaître de temps en temps sur le site – elle poursuit cette carrière. Elle faisait honneur au site, c’est certain, et elle nous manquera.

J’essaie toujours de comprendre quelques autres choses en ce qui concerne l’aide d’autres membres du personnel. Restez à l’écoute pour en savoir plus, que ce soit Terry Frei qui contribue encore ou quoi. Il a un horaire d’enseignement chargé et, à juste titre, il n’a plus autant envie de faire la « mouture ».

Bon bonus de 20 $ !

Brennan s’est déjà avéré être une excellente recrue. Il connaît le jeu, est un fan, un expert et un analyste d’Avalanche depuis toujours. Il veut faire la mouture, alors accueillons-le. Suivez-le sur Twitter @avsterritory.

Je serai toujours là tout le temps, bien sûr. C’est mon site, donc je ne vais nulle part. Mais pendant les huit prochains jours, je vais rafraîchir mon allemand (j’ai pris des cours là-dessus au collège) et profiter des images et des sons de l’Oktoberfest.

Ma femme a beaucoup de descendants allemands, c’est donc quelque chose qu’elle voulait faire depuis longtemps. Alors pour l’instant, auf wiedersehen.

Abonnez-vous à CHN+ dès aujourd'hui !



Laisser un commentaire