Croatie : Macron à Zagreb pour booster la coopération en matière de défense – Politique


(ANSAmed) – ZAGREB, 24 NOVEMBRE – Le président français Emmanuel Macron sera mercredi et jeudi à Zagreb, la première visite d’un président français en Croatie depuis l’accession à l’indépendance en 1991, pour renforcer les relations franco-croates, également avant la rotation de la France présidence du Conseil de l’Union européenne, à partir de la mi-2022. Macron, attendu à Zagreb dans la soirée, rencontrera demain le président Zoran Milanović et le Premier ministre Andrej Plenković pour participer ensuite à un déjeuner de gala auquel assisteront les principaux représentants du monde politique, culturel, sportif et de la société civile de Croatie.

Demain, Plenković et Macron signeront une déclaration de partenariat stratégique élargissant et renforçant un document similaire déjà adopté en 2010, d’abord dans le cadre du Fonds européen de la défense, ainsi que dans le secteur du tourisme et de la culture.

Les deux hommes politiques vont officialiser l’accord d’achat pour 990 millions d’euros de 12 avions de combat multirôles F3F Rafale d’occasion pour renouveler la seule flotte militaire de l’armée de l’air croate, composée désormais de Mig 21, presque tous hors d’usage. Après des années d’annonces de son intention de moderniser sa flotte d’avions militaires, Zagreb a décidé en mai dernier d’accepter l’offre française qui comprenait également l’armement et la formation des pilotes. Les six premiers jets devraient être livrés en 2024. Il s’agit de l’investissement le plus important pour la défense du pays depuis la guerre d’indépendance menée entre 1991 et 1995, et après l’adhésion de la Croatie à l’OTAN en 2009.

Sur le plan international, notamment européen, la Croatie a de grandes attentes pour 2022, où le poids de Paris sur les décisions prises par Bruxelles sera encore plus important. En effet, le pays des Balkans, membre de l’UE depuis 2013, espère un dernier feu vert pour entrer dans l’espace Schengen sans frontières, puis adopter l’euro, probablement d’ici janvier 2023.

Zagreb demain après-midi se rendra de Zagreb à Rome.

(ANSAmed).



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *