Covid-19 : Un travailleur frontalier infecté confirmé comme cas Omicron

[ad_1]

Un travailleur du MIQ d’Auckland qui a été testé positif pour Covid-19 vendredi a la variante hautement transmissible d’Omicron.

Le ministère de la Santé a confirmé la variante dans un communiqué dimanche après-midi, annonçant également 25 nouveaux cas dans la communauté et 43 à la frontière.

Tous les sept contacts familiaux du cas identifiés ont déjà été contactés, isolés et testés, et ont renvoyé un résultat négatif, a indiqué le ministère.

Samedi, il y avait 29 personnes hospitalisées avec Covid-19, tous les hôpitaux – comme l'hôpital de Waikato, sur la photo – ayant une zone d'isolement pour éviter la contamination.

Christel Yardley / Trucs

Samedi, il y avait 29 personnes hospitalisées avec Covid-19, tous les hôpitaux – comme l’hôpital de Waikato, sur la photo – ayant une zone d’isolement pour éviter la contamination.

48 autres contacts étroits sont en train d’être contactés, invités à s’isoler et à se faire tester. Quinze de ces contacts ont déjà renvoyé un résultat de test négatif.

LIRE LA SUITE:
* Covid-19 : 29 nouveaux cas dans la communauté, 25 à la frontière
* Les experts craignent que 1 million de tests antigéniques rapides par semaine pour la pire épidémie d’Omicron ne suffisent
* Covid-19 : Course pour déployer des rappels de vaccins avant qu’Omicron ne se propage en Nouvelle-Zélande

Parmi les contacts étroits, figurent 39 personnes qui faisaient deux trajets en bus avec l’affaire. Le travailleur du MIQ sur les trajets en bus portait son masque tout au long des deux trajets.

Le cas et un contact familial sont actuellement isolés dans un établissement du MIQ. Les contacts étroits restants s’isolent dans des endroits à Auckland et Taupō.

Le séquençage du génome entier a lié le travailleur du MIQ à deux rapatriés au sein de l’établissement qui ont voyagé depuis l’Inde, qui sont arrivés le 8 janvier et ont été testés positifs deux jours plus tard.

Le travailleur du MIQ est réputé contagieux à partir du lundi 10 janvier.

C’est la troisième fois que quelqu’un est contagieux avec Omicron dans la communauté. Le premier était le DJ britannique Dimension, qui est sorti de l’isolement avant de recevoir les résultats d’un test positif.

Le second était un membre d’équipage d’Air New Zealand qui travaillait sur un vol entre Auckland et Sydney le 24 décembre.

La façon dont le travailleur du MIQ a été infecté fait l’objet d’une enquête par les autorités sanitaires. Le personnel du MIQ de l’établissement aura un test Covid supplémentaire.

Les responsables de la santé d’Auckland travaillent « au rythme » pour identifier tout autre contact et événement d’exposition, a indiqué le ministère.

A ce stade, des événements d’exposition ont été identifiés au niveau de l’installation du MIQ, sur les trajets en bus pour se rendre au travail et dans un petit nombre de commerces.

Les cas communautaires de dimanche se trouvaient à Auckland (15), Northland (un), Waikato (deux), Bay of Plenty (trois), Lakes (deux), Hawke’s Bay (un) et Wellington (un).

Le ministère de la Santé demande à toute personne vivant à Auckland présentant des symptômes – aussi légers soient-ils – de passer un test Covid-19.

VANESSA LAURIE / Trucs

Le ministère de la Santé demande à toute personne vivant à Auckland présentant des symptômes – aussi légers soient-ils – de passer un test Covid-19.

Vingt-deux personnes étaient hospitalisées pour le virus à Auckland et Tauranga, dont trois en soins intensifs dans les hôpitaux de Middlemore et Tauranga.

Il y a eu 22 149 vaccinations de rappel administrées samedi, ainsi que 906 premières doses et 1 923 secondes doses.

A partir de lundi, le déploiement du vaccin s’ouvrira aux 5 à 11 ans.

Les experts avertissent qu’une épidémie d’Omicron est imminente, car il devient la variante dominante en Angleterre, aux États-Unis et en Afrique du Sud.

Alors que seulement 1,47% des voyageurs en Nouvelle-Zélande ont été testés positifs pour Omicron depuis le 1er décembre, les experts affirment que les commandes de séjour à domicile et les fermetures d’écoles sont possibles, et qu’une meilleure utilisation des masques est nécessaire.

La Nouvelle-Zélande est désormais sous le cadre de protection Covid-19, également connu sous le nom de système de feux de circulation, avec Northland sur le réglage rouge et toutes les autres zones sur orange.

[ad_2]

Laisser un commentaire