Covid-19: Ramaphosa s’apprête à parler à Boris Johnson des restrictions de voyage au Royaume-Uni

https://www.news24.com/news24/southafrica/news/covid-19-ramaphosa-set-to-speak-to-boris-johnson-over-uk-travel-curbs-20210929
[ad_1]

Le président Cyril Ramaphosa.

Le président Cyril Ramaphosa.

Le président Cyril Ramaphosa a déclaré mercredi qu’il devait s’entretenir avec le Premier ministre Boris Johnson après que le Royaume-Uni a imposé de sévères restrictions aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud.

Le Royaume-Uni a placé l’Afrique du Sud sur sa « liste rouge » des coronavirus, obligeant les voyageurs à se mettre en quarantaine à l’hôtel à leur arrivée.

« Sur la question de l’inscription du Royaume-Uni sur une liste rouge, je pense que c’est la situation la plus malheureuse à laquelle nous ayons été soumis », a déclaré Ramaphosa lors d’une conférence de presse.

« Je dois parler au Premier ministre Boris Johnson », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI | Le Royaume-Uni utilisera les données et les entrées de la SA lors de l’examen du statut sur la liste rouge des voyages Covid-19

Il a toutefois déclaré que l’Afrique du Sud ne se vengeait pas de la liste noire, qui a porté un coup paralysant au tourisme, un secteur clé qui représente directement 3% de l’économie du pays.

« Nous n’avons pas besoin de riposter (…) parce que le Royaume-Uni est un partenaire commercial important de l’Afrique du Sud, l’un des plus importants.

« Nous devrions plutôt nous engager, et grâce à notre engagement, nous espérons trouver une solution », a-t-il déclaré, insistant sur le fait que la décision d’imposer les restrictions de voyage était scientifiquement plutôt que politique.

Avant la pandémie, plus de 400 000 visiteurs par an affluaient en Afrique du Sud en provenance de l’ancienne puissance coloniale – plus que tout autre pays en dehors du continent.


Nous voulons entendre votre point de vue sur les nouvelles. Abonnez-vous à News24 faire partie de la conversation dans la section commentaires de cet article.

Nous vivons dans un monde où les faits et la fiction se brouillent

En période d’incertitude, vous avez besoin d’un journalisme de confiance. Pour seulement R75 par mois, vous avez accès à un monde d’analyses approfondies, de journalisme d’investigation, d’opinions de premier plan et d’une gamme de fonctionnalités. Le journalisme renforce la démocratie. Investissez dans l’avenir dès aujourd’hui.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire