Ce bateau de croisière Carnival autrefois populaire a presque disparu


Les restes du Fascination du Carnaval, un navire de croisière autrefois luxueux et amusant, a été réduit à une coque vide à l’usine de démolition de navires de Gadani au Pakistan. Une image récente du navire montre l’avant de la coque sur la plage, seuls les propulseurs d’étrave restant visibles.

Le navire s’est échoué le 18 février 2022 et les travailleurs ont dépouillé le navire de tous les objets de valeur en un peu moins d’un an. Gadani est un chantier de démolition de navires situé sur la côte pakistanaise, près de la ville de Karachi. C’est l’un des plus grands chantiers de démolition de navires au monde et s’occupe du démantèlement de grands navires, tels que des navires de croisière.

La fascination du carnaval n’est qu’une coque vide

Parfois, ce ne sont vraiment que les souvenirs qui restent. Fascination du Carnaval était autrefois un bateau de croisière amusant qui naviguait du sud de la Floride aux Caraïbes avec des milliers et des milliers d’invités à bord au fil des ans. Maintenant, elle n’est plus qu’une coquille vide, assise sur une plage au Pakistan.

Une image récente montre Fascination du Carnaval, ou du moins les restes de la coque, posés sur la plage du chantier naval de Gadani au Pakistan. La photo montre les propulseurs d’étrave à peine visibles au-dessus du sable, mais à part ça, il reste très peu de choses du bateau de croisière.

Navire de croisière Carnival Fascination mis au rebut
Crédit photo : Eric Topcu

Fascination du Carnaval était un navire de croisière de classe Fantasy, mesurant 70 367 tonnes brutes et capable d’accueillir plus de 2 000 invités et 920 membres d’équipage. Il a été construit au nouveau chantier naval d’Helsinki et a été lancé en 1994. Initialement nommé Fascination, le préfixe Carnival a été ajouté plus tard dans le cadre d’un programme de changement de marque pour Carnival Cruise Line.

Depuis 1994, Fascination du Carnaval a opéré à partir de divers ports de Floride, la plupart des croisières partant de Jacksonville. Carnival Cruise Line a vendu le navire pendant la pause mondiale des opérations en novembre 2020.

Il a été acheté par Le croisiériste chinois Century Cruisesqui l’a rebaptisée Harmonie du siècle et avait l’intention de l’utiliser, en plus des divers navires fluviaux que la compagnie a naviguant sur le fleuve Yangtze en Chine. Cependant, les mesures strictes en place en Chine ont empêché ces plans, et finalement le navire a été vendu à la ferraille.

Bateau de croisière Century Harmony
Crédit photo : Century Cruises

L’image des restes du Fascination du Carnaval rappelle la dure réalité de l’industrie de la démolition des navires. Le processus de démolition est une étape nécessaire dans le cycle de vie d’un navire, même si les souvenirs de vacances amusantes à bord demeurent.

Fascination du Carnaval est le seul navire de la Carnival Cruise Line à être démoli en ferraille au Pakistan. En raison des pratiques quelque peu discutables à Gadani, Carnival a toujours choisi d’utiliser le chantier de démolition d’Aliaga en Turquie. Car Fascination a été vendu à une société chinoise, la compagnie de croisière n’a pas eu son mot à dire sur l’endroit où il serait démantelé.

Plusieurs navires démolis depuis 2020

Depuis mars 2020, plusieurs navires de Carnival Cruise Line ont été vendus à la ferraille. La pause mondiale des opérations due à la pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur l’industrie des croisières, et de nombreuses entreprises ont été contraintes de vendre leurs anciens navires.

Le premier navire à être vendu à la ferraille était le Carnaval Fantaisie. Le navire a été construit en 1990 et a été en service pendant plus de 30 ans avant d’être vendu au chantier de démolition d’Aliaga en Turquie. Tous les deux Imaginaire Carnaval et Inspiration Carnaval ont été mis au rebut en 2020.

Extase de carnaval a été le dernier navire de Carnival Cruise Line à être démoli plus tôt cette année. Après 31 ans et 2 300 croisières, elle a conclu son dernier voyage le 15 octobre et atteint le chantier de démolition en Turquie le 7 novembre.

Laisser un commentaire