Aux Emirats Arabes Unis l’année dernière, des voleurs ont utilisé la technologie de clonage vocal pour voler la banque de Rs 200 Cr

[ad_1]

Un incident de vol aux Émirats arabes unis l’année dernière a stupéfié tout le monde, y compris les autorités et la police, lorsque des voleurs ont utilisé la technologie de clonage vocal pour voler des milliards dans une banque. Ils ont utilisé cette technologie pour voler à la banque au moins Rs 200 crore, selon les rapports. Les voleurs se sont présentés comme les directeurs de la banque. La technologie a été utilisée avec l’aide de l’intelligence artificielle. Seulement Rs 3 crore du montant total ont été récupérés jusqu’à présent.

Selon des responsables des Émirats arabes unis, 17 personnes au total ont été impliquées dans le vol et les voleurs ont transféré le montant sur différents comptes bancaires à travers le monde. L’administration des Émirats arabes unis a demandé l’aide d’agences américaines pour une enquête plus approfondie sur l’affaire.

Les voleurs, agissant en tant que directeur de la banque, ont déclaré : « Nous allons bientôt faire un énorme investissement pour lequel une grosse somme d’argent sera nécessaire. Nous avons besoin de 35 millions de dollars (plus de Rs 200 crore) au plus tôt. Selon les rapports, l’incident s’est produit au début de 2020.

Comment ont-ils fait ?

Les voleurs ont téléphoné au directeur de la banque. Pendant qu’ils parlaient au téléphone, ils ont utilisé la technologie de la voix profonde à l’aide de l’intelligence artificielle. Utilisant la même technologie, ils ont parlé dans la voix du directeur de l’entreprise tout en demandant le transfert immédiat de Rs 200 crores. Les voleurs ont même envoyé par courrier électronique une lettre les informant de la légalité de la transaction pour que les employés de la banque les croient.

Tout en informant de l’indentation, le directeur de la banque a déclaré : « J’avais parlé au directeur plus tôt et je m’étais familiarisé avec sa voix. Il est difficile de croire que quelqu’un puisse parler de la même voix. Nous avions autorisé le transfert d’un montant aussi énorme sans aucun recoupement. »

Aucun pays, y compris l’Inde, n’est à l’abri de la cybercriminalité. Selon un récent rapport du NCRB, l’Inde a signalé environ 50 035 cas de cybercriminalité en 2020.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.



[ad_2]

Laisser un commentaire