Au sommet du tourisme sud-africain, les participants cherchent une régénération continentale | The Guardian Nigeria Nouvelles

https://guardian.ng/saturday-magazine/at-south-african-tourism-summit-participants-seek-continental-regeneration/

Canalisé vers la création d’une propriété qui démontrera et mettra en valeur la ténacité et les capacités holistiques du continent africain, le tourisme sud-africain a accueilli le tout premier sommet africain sur les voyages et le tourisme intitulé « Re-éveiller l’Afrique ».

L’édition inaugurale, qui s’est déroulée du 19 au 21 septembre, a attiré les acteurs du tourisme du continent et du monde chargés de réfléchir à revisiter et raviver le secteur dans un monde encore impacté par le COVID-19.

L’événement hybride, qui a réuni des délégués de Durban, Johannesburg et Lagos, l’édition nigériane du Sommet africain sur les voyages et le tourisme a attiré plus de 130 participants du secteur du voyage, des parties prenantes et des médias.

Au cours de l’événement de trois jours, les partenaires commerciaux ont partagé des idées et des idées sur les efforts de collaboration des pays africains qui peuvent conduire à la reprise et à la croissance du secteur du tourisme. Certains des sujets clés discutés lors du sommet comprenaient le rétablissement de la demande sur les marchés sources, l’aviation, la rationalisation des visas, le développement touristique, l’innovation, la technologie et les obligations en matière de santé et de sécurité dans une ère post COVID-19.

Un point culminant du sommet a été l’accord selon lequel si l’Afrique devait devenir une destination privilégiée, les voyageurs devraient avoir la garantie de protocoles de santé et de sécurité au lieu de COVID-19 et que l’infrastructure africaine combinée, la connectivité Internet, l’approvisionnement de base en eau et en électricité et nos routes doivent rester stables.

Le PDG par intérim du tourisme sud-africain, Sthembiso Dlamini, a déclaré que la ténacité et la capacité holistique du continent sont nécessaires pour être un tremplin pour redémarrer et reconstruire le secteur du tourisme au milieu de la pandémie de COVID-19 grâce à la connaissance et aux partenariats.

Dans son discours d’ouverture, la ministre sud-africaine du Tourisme, Lindiwe Sisulu, a déclaré qu’une plus grande collaboration entre les acteurs du tourisme est nécessaire et qu’ils devraient être suffisamment flexibles pour s’adapter à l’évolution du paysage commercial.

«Alors que nous nous lançons dans de nouvelles façons de faire des affaires et d’accueillir les peuples du monde, tirons les leçons des expériences de la pandémie et veillons à ce que nos méthodes commerciales soient plus robustes et agiles pour une durabilité future. Il est donc important que nous soyons alignés en tant que continent tout en relançant l’industrie du tourisme. Ceci est crucial pour gagner du terrain au sein du secteur, car il œuvre à une reprise inclusive. »

Thekiso Rakolojane, chef de hub, tourisme sud-africain, Afrique de l’Ouest, a souhaité la bienvenue à divers représentants à l’initiative révolutionnaire et a exprimé son enthousiasme à l’idée de voir les partenaires commerciaux, les parties prenantes et les médias discuter de la manière de s’engager et d’opérer dans la nouvelle normalité et les nouveaux développements, ajoutant que la stratégie du tourisme sud-africain consiste à ouvrir les voyages régionaux pour faire place au tourisme sur le continent.

« Conformément à la stratégie, car nous sommes maintenant en mesure de nous engager à travers le continent pour rechercher des moyens de créer des synergies et de collaborer, par le biais du marketing de destination, des compagnies aériennes et d’autres activités de marque afin de nous positionner en tant que continent face à diverses sources. marchés. »





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *