Airelles Saint-Tropez, Château De La Messardière la critique

[ad_1]

Tu peux tout avoir. Un rêve d’hôtel rose pastel à tourelles, couronnant le village fantastique du millionnaire – ou plutôt du milliardaire – de St Tropez est aussi bon que possible. Le Château de la Messardière a, et sera toujours, un endroit enchanté où se cacher, mais après l’élégante refonte de cette année par le groupe français Airelles, il a fait monter les enchères : des suites incroyablement élégantes, avec de vastes dressings et des salles de bains assez séduisantes pour un film 007 au confort et au service de nounou qui amène la télépathie à un nouveau niveau. Il y a des voyages avec chauffeur dans la Rolls-Royce de l’hôtel jusqu’à son propre club de plage, Jardin Tropezina, pour des langoustines grillées et son propre rosé divin, Roseblood d’Estoublon. Airelles a même transformé un club pour enfants en une aire de jeux glamour avec des wigwams, un bateau pirate, des jeux d’arcade à gogo et des chefs qui font des pizzas plus légères pour les petits invités (et pour ceux qui n’ont pas d’enfants, vous ne sauriez jamais que le club existe). Deux piscines fabuleuses, le Spa Valmont, haut temple des soins gourmands, et un salon de brushing digne de Bardot. Ensuite, il y a les sensations gustatives, des sandwichs club au homard au bord de la piscine aux martinis au litchi et au tempura de crabe royal de son restaurant Matsuhisa. Pour la cuisine provençale, direction L’auberge des Maures pour l’artichaut barigoule, la dauphinoise et la daube de bœuf. Rien que ça vaut le détour.

LIEU: Saint-Tropez, France

RÉSERVER: Double à partir de 970 £, petit-déjeuner compris

SITE INTERNET: airelles.com

[ad_2]

Laisser un commentaire