Airbus achève un vol transatlantique en formation économe en carburant : Travel Weekly


Airbus a franchi une étape importante dans son projet Fello’fly, conçu pour faciliter l’introduction du vol en formation dans l’aviation commerciale.

Mardi, le constructeur a achevé sa première démonstration de formation long-courrier dans l’espace aérien réglementé, avec des pilotes d’Airbus pilotant une paire d’A350 espacés de seulement 3 kilomètres du domicile de l’entreprise à Toulouse, en France, jusqu’à Montréal.

L’objectif du projet est d’aider les compagnies aériennes à réduire leurs émissions, avec un avion suiveur profitant du courant ascendant de sillage créé par l’avion de tête, tout comme les oies le font lorsqu’elles volent dans leur formation triangulaire familière.

Airbus a déclaré que plus de six tonnes de dioxyde de carbone avaient été économisées pendant le voyage et que les résultats confirmaient le potentiel des vols en formation à réduire la consommation de carburant sur les vols long-courriers de plus de 5%.

Actuellement, les aéronefs survolant les États-Unis doivent maintenir une séparation d’au moins 3 milles marins, tandis que les aéronefs au-dessus de l’Atlantique Nord sont généralement beaucoup plus espacés.

Airbus a effectué le test de mardi en coopération avec des entités de contrôle du trafic aérien du Canada et d’Europe.

Le constructeur a déclaré que la prochaine étape du projet Fello’fly consiste à obtenir le soutien des autorités afin que le vol commercial en formation puisse être certifié.

Comme Airbus l’envisage, les avions qui volent en tant que partenaires n’auraient pas à partir du même aéroport, ils pourraient également se rencontrer en route.

Laisser un commentaire