Air Serbia vise la rentabilité en 2022



Air Serbia prévoit d’atteindre le seuil de rentabilité ou d’enregistrer un petit bénéfice en 2022 après deux années de pertes financières induites par Covid. « Air Serbia a relativement bien performé pendant la pandémie. En 2021, nous avons considérablement amélioré nos performances opérationnelles et même réduit nos pertes. Cette année, nous visons la rentabilité et nous continuerons dans cette voie à l’avenir. Air Serbia continuera d’être la première compagnie aérienne régionale dans les Balkans, et nous visons à maintenir notre part de marché à Belgrade entre 50% et 55% », a déclaré le PDG de la société, Jiri Marek, à « Aero Telegraph ». Il a ajouté : « La hausse des prix du carburant fait des ravages et nous ne sommes pas couverts. En tant que compagnie aérienne, vous pouvez répercuter environ 60 % de l’augmentation sur les clients. Alors bien sûr, nous souffrons. Mais même aux prix actuels du carburant, nous pensons pouvoir atteindre le seuil de rentabilité cette année ».

Air Serbia a enregistré une perte de 77 millions d’euros au cours de l’année 2020 frappée par la pandémie, mettant fin à six années consécutives de bénéfices. Le résultat n’a pas pris en compte la recapitalisation de 100 millions d’euros prévue par le gouvernement serbe à la fin de l’année, qui l’a vu augmenter sa participation dans l’entreprise à 82 %. En 2021, la perte nette a été ramenée à 21,3 millions d’euros. Au cours de l’année dernière, Air Serbia a remboursé intégralement son deuxième et dernier prêt à Etihad Airways Partners BV, une entité ad hoc créée par Etihad Airways en septembre 2015 pour lever des fonds pour elle-même et ses partenaires. Le prêt s’élevait à 63 millions de dollars américains. Air Serbia est l’une des soixante compagnies qui reçoivent des subventions de l’État puisqu’elle est classée comme « d’importance particulière ». Cette année, les soixante entreprises se partagent entre elles 170 millions d’euros de subventions, bien que le montant exact que chacune perçoive n’ait pas été rendu public.

Sur le plan opérationnel, la compagnie aérienne s’attend à être sur le point de dépasser ses niveaux de trafic d’avant la pandémie d’ici la fin de l’année. «En 2022, nous serons légèrement en dessous des chiffres de 2019, nous retrouverons probablement à 91% des niveaux pré-pandémiques. Bien sûr, seulement si rien de négatif ne se produit. En 2023, Air Serbia dépassera définitivement les niveaux de 2019 et à partir de là, nous visons une croissance de 10 à 15 % chaque année », a conclu M. Marek. Le transporteur a récemment programmé une série d’augmentations de fréquence sur son réseau existant pour la prochaine saison d’hiver, avec une croissance supplémentaire qui sera annoncée dans les semaines à venir, avant le lancement de son deuxième service long-courrier, et son premier en Extrême-Orient, ce l’hiver.

Laisser un commentaire