Afrique du Sud : que se passe-t-il dans l’actualité sud-africaine – 8 mars 2022


Le Cap –

Les avocats d’Oscar Pistorius vont au tribunal pour une libération conditionnelle bloquée

Les avocats d’Oscar Pistorius, qui a été condamné pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013, disent qu’ils n’ont « pas d’autre choix » que d’aller devant le tribunal pour son processus d’audience de libération conditionnelle au point mort, selon Actualités24. Le double amputé a été reconnu coupable d’homicide involontaire coupable en 2014 et condamné à six ans de prison, mais la condamnation a ensuite été transformée en meurtre en 2015 et a conduit à une peine de 13 ans et cinq mois. Les parents de Steenkamp ne sont pas convaincus que Pistorius est éligible à la libération.

Metrorail suspend le service ferroviaire de Cape Town alors que le délestage revient

Metrorail exhorte tous les navetteurs ferroviaires du Cap à prendre des dispositions de voyage alternatives à la lumière de l’annonce par Eskom lundi d’un nouveau délestage de l’étape 2 qui se poursuivra jusqu’à mercredi. Eskom dit que son unité 3 à la centrale électrique de Medupi est tombée en panne.

Metrorail a déclaré qu’il n’avait d’autre choix que de suspendre ses services pendant qu’Eskom est actuellement occupé à résoudre le problème de son côté.

Le vol de tuyaux en cuivre à l’hôpital Charlotte Maxeke pourrait retarder la réouverture

Il y a eu plus de vols de tuyaux en cuivre à l’hôpital Charlotte Maxeke de Johannesburg, ce qui retarde la réouverture de l’unité des urgences de l’hôpital qui était prévue pour le 14 mars 2022.

Selon Jack Bloom, l’Alliance démocratique (DA) Gauteng Shadow MEC for Health, 30 millions de rands de tuyaux en cuivre ont été volés à l’hôpital après l’incendie du 16 avril, qui a forcé la fermeture de l’hôpital.

Le ministre des Minéraux s’accroche à l’exploration pétrolière et gazière

Le ministre des Ressources minérales et de l’Énergie, Gwede Mantashe, est convaincu que l’Afrique du Sud devrait aller de l’avant avec l’exploration pétrolière et gazière offshore, malgré les récents revers juridiques. Des groupes environnementaux et des organisations communautaires ont poursuivi des entreprises, dont Shell au cours des derniers mois, obtenant des interdictions temporaires qui ont entraîné l’annulation des recherches. Ils ont fait valoir que les levés sismiques sont nocifs pour la vie marine et ont critiqué le processus utilisé pour consulter ceux qui pourraient potentiellement être touchés par les travaux.

Laisser un commentaire