Abou Dhabi annonce 2 morts et 120 blessés dans l’explosion d’une bouteille de gaz

[ad_1]

L’explosion d’une bouteille de gaz dans la capitale des Émirats arabes unis a fait deux morts et 120 blessés lundi, a indiqué la police, quelques heures après que les autorités ont minimisé l’incident et averti le public de ne pas partager d’images des conséquences.

L’explosion a frappé un restaurant juste après 13 heures dans le quartier Khalidiya d’Abu Dhabi, à quelques pâtés de maisons de la corniche en bord de mer de la capitale. Au départ, la police d’Abu Dhabi a vaguement fait référence à des dégâts et à des blessures, montrant des images de verre et de débris jonchant la rue.

Six heures plus tard, dans un tweet, la police d’Abu Dhabi a annoncé les victimes – 64 personnes avec des « blessures légères », 56 avec des « blessures modérées » et deux personnes tuées.

« Les blessés ont été transférés à l’hôpital pour recevoir les soins de santé nécessaires, avec des dégâts matériels sur les commerces et les façades de six immeubles », a indiqué la police. Ils ont décrit une enquête sur l’explosion comme étant en cours.

Les médias appartenant à l’État et liés à l’État à Abu Dhabi ont également minimisé l’importance de l’explosion comme n’endommageant que les façades des magasins à proximité dans le quartier. La police d’Abu Dhabi avait mis en garde le public contre le partage d’images des conséquences de l’explosion dans le pays avec des lois strictes sur la parole.

Déjà, les autorités ont menacé de poursuites pénales ceux qui diffusaient des images d’attaques contre le pays à la suite d’une série d’attaques de drones sur la capitale par les rebelles houthis du Yémen.

Le National, un journal de langue anglaise lié à l’État d’Abu Dhabi, a décrit l’explosion comme ayant frappé un restaurant sans nom après 13 heures lundi près du complexe Shining Towers, un point de repère local.

Les Émirats arabes unis, une fédération de sept cheikhs du désert de la péninsule arabique, sont confrontés à des incendies saisonniers provoqués par la chaleur intense qui brûle cette nation chaque été. Les températures ont atteint 34 degrés Celsius (93 degrés Fahrenheit) lundi.

En février, les autorités ont déclaré qu’une explosion de bouteille de gaz similaire avait frappé la capitale au plus fort des inquiétudes suscitées par les attaques des Houthis.

___

Suivez Jon Gambrell sur Twitter à www.twitter.com/jongambrellAP.



[ad_2]

Laisser un commentaire