Aaron Cockerill du Canada change ses plans pour concourir en Afrique du Sud après avoir terminé 2e à égalité

[ad_1]

Être capable de changer rapidement les plans de voyage est une compétence sous-estimée pour les golfeurs professionnels. Aaron Cockerill a mis cela à l’épreuve cette semaine. Cockerill, de Stony Mountain, Man.

Être capable de changer rapidement les plans de voyage est une compétence sous-estimée pour les golfeurs professionnels. Aaron Cockerill a mis cela à l’épreuve cette semaine.

Cockerill, de Stony Mountain, au Manitoba, avait prévu de prendre une semaine de congé et de retourner à son port d’attache à Dubaï pour passer du temps avec sa femme Chelsea, qui devait prendre l’avion depuis le Canada. Mais Cockerill a terminé deuxième au Magical Kenya Open dimanche, ce qui lui a permis de jouer cette semaine au MyGolfLife Open au Pecanwood Golf and Country Club à Hartbeespoort, en Afrique du Sud.

Le MyGolfLife Open est co-sanctionné entre le DP World Tour basé en Europe et le Sunshine Tour basé en Afrique. Seuls les joueurs les mieux classés de chaque tournée se qualifient, et Cockerill n’aurait pas été sur le terrain avant d’avoir tiré un 67 dimanche pour terminer 12 sous le total.

« Mon statut ne m’a pas fait entrer dans ce tournoi en premier lieu », a déclaré Cockerill après avoir joué neuf trous à Pecanwood. « Donc, ma femme et moi étions censés nous rencontrer à Dubaï et faire une semaine de voyage et d’autres choses là-bas.

« Mais, ouais, ça a changé. Et donc maintenant je suis ici, ce qui est une bonne, bonne chose. »

Cockerill a déclaré que devoir changer de plan à la dernière minute est un bon problème à avoir. Il a également déclaré qu’aller en Afrique du Sud au lieu de Dubaï n’est pas aussi somptueux que cela puisse paraître pour la plupart des Nord-Américains.

« Le voyage est vraiment cool et fou, mais ici, aller d’un pays à l’autre est beaucoup plus facile », a déclaré Cockerill, qui verra sa femme la semaine prochaine à Dubaï. « C’est incroyable mais aussi parfois c’est très difficile, n’est-ce pas? Comme, je ne suis pas rentré à la maison depuis un moment.

« Ce n’est pas que des paillettes et du glamour, peu importe, mais, vous savez, quand je vois les cinq pieds de neige à la maison en ce moment, je suis définitivement heureux d’être ici. »

Terminer parmi les cinq premiers au début de la saison permet également à Cockerill de bien se préparer pour le reste de l’année. Il avait initialement prévu de partager son temps entre le DP World Tour (anciennement connu sous le nom de European Tour) et son circuit de deuxième niveau, le Challenge Tour, mais sa deuxième place signifie qu’il a plus d’opportunités.

« J’ai eu un assez bon départ sur le circuit principal », a déclaré Cockerill, qui a terminé 12e à égalité à l’Open de Joburg le 27 novembre pour commencer la saison. « Cela a essentiellement changé mes plans pour me concentrer sur la tournée principale au lieu du Challenge Tour, qui est vraiment sympa.

« Les événements, évidemment, vous jouez pour beaucoup plus d’argent et tout est juste un peu plus facile et ils se déroulent un peu plus facilement, et tout est en quelque sorte géré un peu plus facilement. »

PGA TOUR – Corey Conners de Listowel, Ont., mène le contingent canadien au championnat des joueurs cette semaine. Conners est n ° 42 sur le PGA Tour après avoir terminé 11e à égalité au Arnold Palmer Invitational à Bay Hill dimanche. Il sera rejoint par Mackenzie Hughes de Dundas, en Ontario, Taylor Pendrith de Richmond Hill, en Ontario, Adam Hadwin d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, et Roger Sloan de Merritt, en Colombie-Britannique, au TPC Sawgrass à Ponte Vedra, en Floride. Sloan sera le premier Canadien sur le parcours, qui a pris le départ jeudi à 7 h 07 HE.

TOUR DE LA LPGA — Brooke Henderson, de Smiths Falls, en Ontario, est la seule Canadienne à participer au Honda LPGA Thailand au Siam Country Club, Pattaya Old Course à Chonburi, en Thaïlande. Henderson cherche à tirer parti d’une égalité pour la sixième place au Championnat féminin HSBC à Singapour dimanche. Ce top 10 a continué le rythme effréné de Henderson cette saison, après avoir terminé deuxième au Tournoi des champions le 20 janvier, sixième à égalité au Gainbridge LPGA à Boca Rio le 27 janvier et 11e à égalité au LPGA Drive On Championnat à Crown Colony le 3 février.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 9 mars 2022.

John Chidley-Hill, La Presse Canadienne



[ad_2]

Laisser un commentaire