À l’ONU, l’Inde est perçue comme la « Voix du Sud global » : EAM Jaishankar




Par Reena Bhardwaj |
Actualisé:
25 septembre 2022 13:04 IST

New York [US]25 septembre (ANI): Le ministre des Affaires extérieures, S Jaishankar, a déclaré samedi que l’un des principaux enseignements de sa visite à la 77e Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) à New York était la façon dont l’Inde est perçue comme la « voix du monde ». Sud. »
 » Nous sommes aujourd’hui très largement perçus comme la voix des pays du Sud. Il y a une crise énorme en ce moment dans l’économie mondiale, où les coûts de la nourriture, le coût du carburant… il y a des inquiétudes au sujet des engrais. Il y a une grande frustration qui ces questions ne sont pas entendues », a déclaré Jaishankar.
À l’Assemblée générale des Nations Unies, l’Inde a utilisé la scène mondiale pour intensifier ses engagements diplomatiques dans les formats bilatéraux et plurilatéraux en mettant l’accent sur la coopération Sud-Sud qui est un large cadre de collaboration entre les pays du Sud dans les domaines politique, économique, social, culturel, environnemental et domaines techniques.
« Ce sont des inquiétudes très profondes pour beaucoup de pays. La situation de la dette par exemple, et il y a une grande frustration que ces problèmes ne soient pas entendus. Ils ne sont pas exprimés. Ils ne remontent pas la chaîne dans les consoles mondiales. . Et dans la mesure où il y a n’importe qui qui parle et exprime les sentiments, c’est l’Inde. Par conséquent, une partie de la raison pour laquelle je pense qu’il y a eu tant de réunions avec mes homologues était le sentiment instinctif que vous savez, c’est un pays qui parle pour beaucoup d’entre nous », a déclaré Jaishankar aux journalistes alors qu’il concluait samedi l’étape new-yorkaise de sa visite de 10 jours aux États-Unis.
Au cours de sa visite, le ministre des Affaires étrangères a échangé avec plus de 100 homologues, les uns bilatéraux, multilatéraux et les autres plurilatéraux en marge de l’AGNU.
Après avoir conclu ses discussions de haut niveau samedi après-midi, Jaishankar a interagi avec un groupe de journalistes.
Lorsqu’on lui a demandé si l’accent mis par l’Inde sur le Sud global ou sur le Sud-Sud revenait d’une certaine manière à un des premiers adeptes de la politique étrangère indienne, Jaishankar a affirmé : « La solidarité du Sud global a toujours été avec nous, cela fait partie de notre ADN.
Jaishankar a déclaré qu’il y a eu un certain nombre d’initiatives et de partenariats que l’Inde a pris en charge dans la création de l’Alliance solaire internationale, de la Coalition pour une infrastructure résiliente aux catastrophes et de Vaccine Maitri qui se sont intensifiés sous l’administration Modi.
« Nous avons approuvé, mis en œuvre et achevé quelque chose comme environ 700 projets dans 70 pays … je pense que traduire la vision en réalisation est le point fort du Premier ministre Modi. Donc, par conséquent, beaucoup plus est visible sur le terrain. Et parce que plus est visible sur le terrain, l’autre partie sent aussi qu’il se passe plus de choses. » Jaishankar a ajouté.
Plus tôt dans la journée, lors d’un événement spécial India@75 et le partenariat unique de l’Inde avec les Nations Unies (ONU), a été organisé par la Mission permanente de l’Inde auprès de l’ONU, dirigée par la représentante permanente de l’Inde, Ruchira Kamboj. L’Inde a été saluée par certains des plus hauts responsables des Nations Unies ainsi que par des dirigeants du Sud global qui ont souligné le partenariat de l’Inde avec l’ONU et en particulier sa coopération Sud-Sud.
La discussion de 90 minutes a réuni le président de l’Assemblée générale des Nations Unies, le vice-secrétaire général des Nations Unies et les ministres des Affaires étrangères d’Arménie, d’Antigua-et-Barbuda, de la Guyane, de la Jamaïque, de la Tanzanie, des Maldives, de la Gambie, du Timor-Leste, de Chypre et du Yémen, louant l’Inde contribution aux vaccins, à la sécurité alimentaire, aux projets de développement et au maintien de la paix internationale
La ministre jamaïcaine des Affaires étrangères, Kamina Johnson Smith, a rappelé les conséquences dévastatrices de la pandémie pour son pays et a salué le Vaccine Maitri indien en déclarant que son pays était « profondément reconnaissant au peuple indien dirigé par le Premier ministre Modi, Jaishankar ».
Le ministre guyanais des Affaires étrangères, Hugh Hilton Todd, a parlé du rôle que l’Inde a joué pour aider les pays des Caraïbes dans sa gestion de la pandémie, en particulier avec la fourniture de vaccins, il y avait de l’émotion et un sentiment de profonde gratitude dans sa voix.
« Pouvez-vous imaginer que c’est un pays qui doit prendre soin de 1,3 milliard de ses citoyens, mais qui trouve le temps d’aider le monde ? », a-t-il ajouté.
Le ministre tanzanien des Affaires étrangères, Liberata Mulamula, a déclaré : « Nos pays sont d’accord sur tout. Nous nous engageons à mettre fin au colonialisme, au non-alignement, à la coopération Sud-Sud, à la lutte contre le changement climatique, aux ODD et à travailler ensemble pour maintenir la paix mondiale et participer ensemble à opérations de maintien de la paix. » (ANI)



Laisser un commentaire