60 pêcheurs échoués retournent en Afrique du Sud

https://www.maritime-executive.com/article/seafarers-stranded-after-fishing-vessel-sunk-arrive-in-south-africa

60 marins sont retournés au Cap après un sauvetage dans l'Atlantique Sud
Survivants arrivant au Cap – photos avec l’aimable autorisation de SAMSA

Publié le 29 oct. 2020 16:49 par

L’exécutif maritime

L’Autorité sud-africaine de sécurité maritime (SAMSA) a annoncé la conclusion réussie de la plus grande mission de sauvetage en mer d’Afrique du Sud depuis plus d’une décennie. Les 60 marins secourus au large d’une île isolée de l’Atlantique Sud après que leur bateau de pêche a coulé est arrivé au Cap le 26 octobre.

SAMSA a indiqué que c’était la fin d’un voyage de plus de 3 000 milles pour les marins, dont 47 étaient des citoyens sud-africains. Tout le monde était en bonne santé et de bonne humeur, bien que deux personnes aient subi des blessures mineures lors de l’évacuation du navire en perdition vers l’île de Gough dans l’Atlantique Sud.

Le navire de pêche battant pavillon du Belize, le Recherche géographique était à plus de 1 600 milles à l’ouest de l’Afrique du Sud et travaillait sur l’eau au large de l’île éloignée lorsqu’il a heurté un rocher et a commencé à couler à l’arrière le 15 octobre. L’équipage, qui comptait 62 personnes, a été évacué dans des radeaux de sauvetage et les petits bateaux du navire s’abritant à une station météorologique sur l’île de Gough.

Naufrage du Geo Searcher – photo avec l’aimable autorisation de SAMSA

SAMSA à travers son opération Sea Watch and Rescue au Maritime Rescue Coordinating Center (MRCC) à Cape Town a reçu les appels de détresse du Recherche géographique. Ils ont coordonné les opérations de sauvetage avec divers services de l’État, dont le ministère de l’Environnement, des Forêts et de la Pêche (DEFF), propriétaires du SA Agulhas II.

Les SA Agulhas II, un navire de recherche polaire, a débarqué un groupe de passagers qui étaient à bord d’une mission de recherche et a quitté Cape Town tard le 15 octobre pour entreprendre le sauvetage. Le capitaine Knowledge Bengu du navire a déclaré à SAMSA qu’ils ont rencontré une mer agitée et des vents qui ont retardé leur arrivée sur l’île éloignée. Il a fallu le SA Agulhas II quatre jours pour atteindre l’île de Gough.

« Malheureusement, lorsque nous sommes arrivés sur l’île le 20 octobre, le temps n’était pas favorable pour mener des opérations de vol », a déclaré le commandant de bord à SAMSA. « Nous avons dû attendre toute la soirée et nous avons décidé d’annuler l’opération pour la journée. Le le lendemain, dès qu’il y avait une ouverture météo », le capitaine a signalé que le pont aérien a commencé à partir de Gough malgré les difficultés persistantes avec le temps. Il avait été déterminé que la mer était trop agitée pour transférer l’équipage par bateau de l’île. Le le transport aérien a nécessité plus de deux heures.

Le capitaine Bengu a déclaré qu’en plus de secourir les marins échoués, le SA Agulhas II a également mené une inspection environnementale pour détecter les déversements d’hydrocarbures autour de l’épave du navire coulé avant de quitter la zone. Ils se sont rendus à Tristan da Cunha pour un bref arrêt, où deux résidents de l’équipage secouru ont été ramenés chez eux.

Après un voyage de quatre jours pour retourner au Cap, le SA Agulhas II les 60 autres marins secourus ont accosté à Eastern Mole 1 dans le port de Cape Town dans la soirée du 26 octobre. Après avoir été autorisés aux inspections d’immigration et de santé, les marins ont débarqué.

Le capitaine Bengu a décrit les 62 marins sauvés comme « des plus reconnaissants et pleinement reconnaissants de l’hospitalité qu’ils ont reçue ».

Les survivants débarquent le 26 octobre

Un navire de sauvetage arrive en Afrique du Sud

Toutes les photos sont une gracieuseté de SAMSA



Source link

Laisser un commentaire