200 millions de dollars supplémentaires pour les agents de santé

[ad_1]

Nouvelles



Photo d'archives: les infirmières autorisées nouvellement créées (de gauche à droite) Glenderlin Remey, Afeisha Harroo, Tiffany Dyer, Angelique Nathan et LaToya Joseph alors qu'elles se présentaient au travail à la North West Regional Health Authority sur Dundonald Street Port of Spain.
Photo d’archives: les infirmières autorisées nouvellement créées (de gauche à droite) Glenderlin Remey, Afeisha Harroo, Tiffany Dyer, Angelique Nathan et LaToya Joseph alors qu’elles se présentaient au travail à la North West Regional Health Authority sur Dundonald Street Port of Spain.

Les travailleurs de la SANTÉ tels que les infirmières recevront 200 millions de dollars, en plus de leurs salaires/salaires habituels, en reconnaissance de leur aide au pays pendant les deux années de la pandémie de covid19.

Cette bonne nouvelle a été donnée vendredi par le ministre des Finances, Colm Imbert, en réponse à la question d’un journaliste lors de la conférence Spotlight on the Economy organisée par son ministère à l’hôtel Hyatt Regency, à Port of Spain.

« Oui, nous avons identifié le coût. J’étais en contact avec le ministre de la Santé (Terrence Deyalsingh) il y a quelques jours à peine.

« Cela va nous coûter 200 millions de dollars, et nous trouverons l’argent pour cela. »

Le président de l’Association des infirmières autorisées de Trinité-et-Tobago (TTRNA), Idi Stuart, s’est félicité de la nouvelle, qui, selon lui, remplissait la promesse du Premier ministre au personnel de santé.

Il a déclaré à Newsday: « L’association est en effet ravie que l’honorable Premier ministre ait rempli son engagement envers l’association depuis 2020.

«Nous sommes extrêmement heureux, compte tenu de la conjoncture économique difficile dans laquelle nous nous trouvons, que le Premier ministre ait reconnu le travail du secteur de la santé comme méritant. Les choses avancent bien. »

Cependant, Stuart a rappelé que d’autres paiements impayés étaient dus aux travailleurs de la santé, y compris les augmentations et les gratifications.

Il souhaitait également que le gouvernement envisage l’emploi permanent de 3 400 infirmières actuellement sous contrat. Il a déclaré que la population infirmière totale du pays était d’environ 7 000, comprenant des infirmières autorisées (IA), des infirmières auxiliaires, également appelées auxiliaires, et des aides-soignants (PCA).

Bien qu’il ne sache pas comment les 200 millions de dollars seraient distribués, il envisageait des allocations pour le personnel clinique de première ligne (comme les infirmières et les PCA) à risque de contact avec des patients infectés, plutôt que pour le personnel administratif, dont beaucoup travaillaient à domicile. Stuart craignait que certains travailleurs embauchés dans le secteur de la santé pour la durée principale de deux ans de la pandémie aient depuis été renvoyés chez eux, alors même que plusieurs établissements de santé d’un milliard de dollars étaient désormais apparemment en sous-effectif, suggérant que le gouvernement laissait entendre qu’il n’en avait pas assez de l’argent pour payer ce personnel.



[ad_2]

Laisser un commentaire