2 Américains libérés par les séparatistes russes arrivent à New York


NEW YORK (AP) – Deux vétérans militaires américains qui ont disparu il y a trois mois alors qu’ils combattaient la Russie avec les forces ukrainiennes sont arrivés vendredi à l’aéroport international John F. Kennedy de New York après leur libération par des séparatistes soutenus par la Russie dans le cadre d’un échange de prisonniers.

« Nous avons hâte de passer du temps avec la famille et nous communiquerons bientôt avec les médias », a déclaré Alex Drueke après son arrivée à l’aéroport avec Andy Huynh vers midi. « Heureux d’être à la maison. »

Drueke, 40 ans, et Huynh, 27 ans, ont disparu dans la région de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, près de la frontière russe, le 9 juin. Ils s’étaient rendus seuls en Ukraine et se sont liés par leur État d’origine commun.

Leurs familles ont annoncé leur libération mercredi dans un communiqué conjoint de Dianna Shaw, une tante de Drueke.

L’Arabie saoudite a négocié l’échange qui a accordé leur libération. L’ambassade d’Arabie saoudite a publié mercredi un communiqué indiquant qu’elle avait aidé à obtenir la libération de 10 prisonniers du Maroc, des États-Unis, du Royaume-Uni, de Suède et de Croatie. Shaw a confirmé que Drueke et Huynh faisaient partie du groupe.

Drueke et Huynh se sont envolés pour New York depuis l’Arabie saoudite. Shaw a déclaré dans un e-mail que la mère de Druke et le fiancé de Huynh s’envoleraient pour New York pour rencontrer les hommes plus tard vendredi et que tous les quatre se rendraient ensuite en Alabama samedi.

Droits d’auteur 2022 L’Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

Laisser un commentaire